Cologne : pour le Carnaval, la ville crée un "espace sécurisé" pour les femmes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Cologne : pour le Carnaval, la ville crée un "espace sécurisé" pour les femmes
©Reuters

En quarantaine

Cologne : pour le Carnaval, la ville crée un "espace sécurisé" pour les femmes

Afin d'éviter les agressions sexuelles, les femmes pourront se réfugier dans une "zone protégée" lors du Carnaval de Cologne, qui débute la semaine prochaine.

Un million de personnes costumées sont attendues lors de l'illustre carnaval de Cologne, qui débutera le jeudi 4 février. 

Cet évènement est chaque année un casse-tête sécuritaire pour la police, qui doit éviter agressions, vols, pickpockets... La sécurité sera cette année prise encore plus au sérieux, après la tragique nuit de la Saint-Sylvestre, où des centaines de femmes ont été agressées par des migrants.

Pour éviter un tel fiasco, la municipalité a décidé d'agir. "Nous sommes conscients que les journées du Carnaval représentent un défi et que nous devons montrer que nous avons tiré les leçons des terribles incidents de la nuit du Nouvel An", a déclaré Guido Kahlen, un conseiller municipal. 

The Telegraph, cité par Slate rapporte que les autorités municipales ont annoncé la création... d'une zone sécurisée réservée. Dans cet espace protégé, des travailleurs sociaux et psychologues seront disponibles. En tout, près de 360.000 euros seront dépensés pour assurer la sécurité des femmes, selon le Süddeutsche Zeitung. 

Mais l'idée d'une zone réservée aux femmes n'est pas exempte de critiques. La journaliste de Slate Christina Cauterruci écrit ainsi : "Désigner une zone comme “sécurisée” implique que le reste de la ville n'est “pas sécurisé” –que le seul endroit où les femmes peuvent se sentir protégées est un espace de quarantaine isolé et ségrégué par genre."

D'autres mesures ont été annoncées : des policiers en uniforme et en civil se mêleront à la foule, des caméras vidéo mobiles assureront la surveillance et des contrôles seront effectués à l'entrée des places et des rues névralgiques. Quant aux voleurs et pickpockets connus de la police, ils n'auront pas le droit de se rendre dans certaines zones de la ville. Cologne comptera donc des "zones sécurisées pour les femmes" et des "zones interdites aux pickpockets". Quel progrès.

Lu sur Slate

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !