Closer : Valérie Trieweiler obtient 12 000 euros de dommages et intérêts | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Closer : Valérie Trieweiler obtient 12 000 euros de dommages et intérêts
©Reuters

Mauvaise journée

Closer : Valérie Trieweiler obtient 12 000 euros de dommages et intérêts

L’ex-Premier dame avait porté plainte contre le magazine people pour un article sur ses vacances à l'île Maurice où elle apparaissait en bikini.

Le magazine people Closer a été condamné ce jeudi par le juge des référés à Nanterre a payer 12 000 euros de dommages et intérêts à Valérie Trierweiler pour un article du 7 février sur ses vacances à l'île Maurice. Le papier était agrémenté de photos de l'ex-Première dame en bikini sur la plage. 

Le juge a également condamné le magazine à la publication de la condamnation en couverture sous astreinte de 1 500 euros par jour de retard. 

C’est donc un mauvais jour pour Closer. En effet, hasard du calendrier, c’est également ce jeudi que la justice de Nanterre examine la plainte de Julie Gayet pour violation de la vie privée : l'actrice réclame 50 000 euros au magazine. 

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !