Climat : le gouvernement souhaite généraliser l'interdiction de la climatisation pour les magasins qui gardent leurs portes ouvertes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Environnement
Agnès Pannier-Runacher a annoncé de prochains décrets pour obliger les magasins climatisés à fermer leurs portes et à réduire la publicité lumineuse.
Agnès Pannier-Runacher a annoncé de prochains décrets pour obliger les magasins climatisés à fermer leurs portes et à réduire la publicité lumineuse.
©Damien MEYER / AFP

Efforts pour l'environnement

Climat : le gouvernement souhaite généraliser l'interdiction de la climatisation pour les magasins qui gardent leurs portes ouvertes

Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, a présenté au JDD certaines mesures du plan de sobriété.

Agnès Pannier-Runacher a annoncé, ce dimanche 24 juillet, de prochains décrets pour obliger les magasins climatisés à fermer leurs portes et à réduire la publicité lumineuse. Le décret vise à interdire « aux magasins d'avoir leurs portes ouvertes alors que la climatisation et le chauffage fonctionne », a précisé la ministre de la Transition énergétique dans un entretien au Journal du Dimanche.

Laisser les portes ouvertes, « c'est 20% de consommation en plus et (...) c'est absurde », a expliqué Agnès Pannier-Runacher sur RMC.

Plusieurs villes comme Bourg-en-Bresse, Besançon, Lyon et Paris ont pris des arrêtés municipaux depuis la mi-juillet en ce sens.

Les magasins climatisés doivent fermer leurs portes, sous peine d'amende.

Le gouvernement a l’intention de généraliser ce dispositif à tout le pays, avec jusqu'à 750 euros d'amende, mais il misera dans un premier temps sur l'information des commerçants.

Pour la publicité lumineuse, la ministre compte s'inspirer en grande partie des règles déjà existantes et mal appliquées.

Ce décret « généralise l'interdiction des publicités lumineuses quelle que soit la taille de la ville entre 1h et 6h du matin » à l'exception des aéroports et des gares, explique Agnès Pannier-Runacher dans les colonnes du JDD. La réglementation actuelle distingue les agglomérations de plus ou moins 800 000 habitants : elle est interdite entre 1 heure et 6 heures du matin en France dans celles de moins de 800 000 habitants. Dans celles plus peuplées, les règles dépendent du règlement local de publicité (RLP) s'il en existe un.

La loi actuelle oblige également déjà à éteindre les enseignes lumineuses et les vitrines des magasins à partir de 1h du matin. Le prochain décret visera à « harmoniser les règles ».

Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !