Climat : la France et la Chine s'entendent pour "parvenir à un accord ambitieux et juridiquement contraignant" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Ces engagements feront l'objet d'une "revue complète tous les cinq ans", ont assuré les deux présidents.
Ces engagements feront l'objet d'une "revue complète tous les cinq ans", ont assuré les deux présidents.
©

Engagements

Climat : la France et la Chine s'entendent pour "parvenir à un accord ambitieux et juridiquement contraignant"

Moins d'un mois avant la COP 21, François Hollande a affirmé que l'appui du premier pollueur mondial était plus que jamais indispensable.

Dans une déclaration commune ce lundi à Pékin, les présidents français et chinois, François Hollande et Xi Jinping ont annoncé que les deux pays ont trouvé un terrain d'entente afin de "parvenir à un accord ambitieux et juridiquement", en vue de la conférence sur le climat (COP 21), qui se tiendra à Paris. Dans le cadre de cet accord, des mécanismes de suivi des engagements attendus ont également été annoncés.

Selon la déclaration commune des deux présidents, qui ont assuré leur "détermination à œuvrer ensemble " en vue de la conférence de Paris, ces engagements feront l'objet d'une "revue complète tous les cinq ans".

Moins d'un mois avant la COP 21, François Hollande tente d'obtenir le soutien de nombreux pays. A l'occasion de sa visite en Chine, François Hollande a affirmé que l'appui du premier pollueur mondial, était plus que jamais indispensable. 

"Je suis en Chine pour obtenir des autorités chinoises la possibilité d'un accord global et ambitieux pour permettre de limiter à deux degrés le réchauffement (…) L'appui des Chinois est essentiel  (…) La lutte contre le réchauffement climatique est un enjeu humanitaire – comment la planète pourra être préservée –, c'est aussi un enjeu économique considérable, ce qu'on appelle la croissance verte " de la planète, a-t-il déclaré ce lundi matin en arrivant à Chongqing, mégapole industrielle du sud-ouest de la Chine.

 

 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !