Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Le parlement chypriote rejette le projet de loi sur la taxation des comptes bancaires.
©Reuters

Loupé

Chypre : le plan d’aide européen est rejeté par le Parlement

Le Parlement chypriote a rejeté mardi soir à une large majorité le projet de loi sur la taxation des comptes bancaires qui aurait notamment permis à l’île de bénéficier d’un plan d’aide de 10 milliards d’euros.

Mauvaise nouvelle pour l’Europe. Le projet de taxe sur les dépôts bancaires négocié par le gouvernement chypriote dans le cadre d’un plan de sauvetage européen a été rejeté ce mardi par le Parlement qui était réuni depuis 17h15 pour décider de ce texte de loi.

Depuis son annonce samedi à l’aube après des négociations menées à Bruxelles entre les ministres des Finances de l’Eurogroupe, le projet était très critiqué que ce soit à Chypre ou dans le reste de la zone euro. En contrepartie d’un prêt de 10 milliards d’euros accordé par la zone euro, le projet devait notamment permettre de rassembler 5,8 milliards d’euros.

Suite à la grogne des épargnants chypriotes, le gouvernement avait déjà modifié le texte, exonérant notamment les dépôts bancaires en deçà de 20 000 euros mais taxant toutefois à 6,75% les montants compris entre 20 000 et 100 000 euros et à 9,9% ceux de plus de 100 000 euros.

Le rejet du Parlement du plan de sauvetage européen n’est pas vraiment une surprise étant donné qu’aucun parti ne dispose de la majorité absolue avec 56 sièges. 36 parlementaires se sont ainsi prononcés contre le texte de loi tandis que 19 se sont abstenus.

Pour obtenir le plan d’aide, Chypre doit donc maintenant trouver de nouvelles voies de financement. Ces dernières peuvent être internes ou externes. Le ministre des Finances chypriote se rend d’ailleurs ce mardi en Russie avec pour principaux objectifs négocier un étalement du crédit qui se terminé en 2016 mais aussi voir s’il ne pourrait pas obtenir d’autres investissements. La décision retenue devra de toute façon toujours être adoptée par le Parlement.

Une autre solution, notamment évoquée par une députée de la coalition gouvernementale citée par France 24 serait la sortie de Chypre de la zone euro.

Le rejet du plan d'aide par le Parlement chypriote a eu des conséquences sur la monnaie unique qui est repartie à la baisse face au dollar. En effet, l'euro valait 1,2872 dollar contre 1,2957 dollar lundi. L'euro est même tombée jusqu'à 1,2844 dollar ce qui représente tout de même son plus bas niveau depuis le 22 novembre dernier.

 

Lu sur France TV info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !