Christian Estrosi veut "mater" les gens du voyage : SOS Racisme porte plainte | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
SOS Racisme va porter plainte contre Christian Estrosi pour ses propos virulents à l'encontre des gens du voyage.
SOS Racisme va porter plainte contre Christian Estrosi pour ses propos virulents à l'encontre des gens du voyage.
©Reuters

Contre-attaque

Christian Estrosi veut "mater" les gens du voyage : SOS Racisme porte plainte

Dimanche, Christian Estrosi s'est insurgé contre l'occupation illégale de terrains par des Roms dans sa ville. Il a notamment dénoncé des comportements de "délinquants" et appelé "les maires de France à la révolte".

SOS Racisme va porter plainte contre le maire UMP de Nice Christian Estrosi pour ses propos virulents à l'encontre des gens du voyage. C'est ce qu'a annoncé le responsable de la section locale de l'association lundi, rapporte l'agence Reuters. Dimanche, Christian Estrosi s'est insurgé contre l'occupation illégale de terrains par des Roms dans sa ville. Il a notamment dénoncé des comportements de "délinquants" et appelé "les maires de France à la révolte [...] et à utiliser le mode d'emploi qui est le [s]ien".

"J'en ai maté d'autres, je vous materai", a assuré avoir dit Christian Estrosi à des gens du voyage installés illégalement sur un terrain de foot à Nice, et qui auraient déclaré qu'ils y resteraient trois semaines. "Je fais un référé devant le tribunal à titre conservatoire pour pouvoir saisir les véhicules, vous savez ces belles et grosses voitures avec lesquels ils tirent leurs belles et grosses caravanes", a-t-il poursuivi. Présentant une facture de 500 000 euros, le maire de Nice a affirmé leur avoir dit : vous allez partir, mais avant, vous allez payer. Si vous ne payez pas, saisie des véhicules pour pouvoir rembourser ce que les contribuables de Nice n'ont pas à payer".

Alain Daumas, président de l'Union française des associations tsiganes (UFAT), a lui aussi dénoncé les propos de Christian Estrosi lundi : "C'est lamentable de la part d'un ancien ministre", a-t-il dit. Par de tels discours, "on déshonore la République dans son ensemble, on entache notre drapeau tricolore d'une tache qui s'appelle la discrimination", a-t-il ajouté. Pour lui, l'ancien ministre entretient délibérément "l'amalgame" entre Roms et gens du voyage, "pour appuyer sa campagne" pour les municipales en 2014. "Là, on est plus proche du FN que de l'UMP", a-t-il critiqué


En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !