Chômage : les chiffres de septembre dévoilés, Xavier Bertrand propose "une opération 'proche emploi'" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Chômage : les chiffres de septembre dévoilés, Xavier Bertrand propose "une opération 'proche emploi'"
©Reuters

Mauvaise tendance

Chômage : les chiffres de septembre dévoilés, Xavier Bertrand propose "une opération 'proche emploi'"

De janvier à août, le nombre de personnes sans aucune activité a augmenté de 70.900. Les chiffres de septembre, qui seront publiés ce lundi, ne devraient pas inverser cette tendance.

Le ministère du Travail dévoilera ce lundi à 18 heures les chiffres des inscrits à Pôle Emploi au mois de septembre. Et les chiffres ne devraient pas être bons car la tendance est mauvaise. De janvier à août, 70.900 demandeurs d'emploi supplémentaires en catégorie A (sans aucune activité) se sont inscrits en France. Le chômage de longue durée continue de progresser. Le nombre de chômeurs inscrits depuis trois ans ou plus à Pôle Emploi a bondi de 18,6% entre août 2014 et août 2015. Ils sont désormais 785.100. Au total, ce sont même 2,4 millions de personnes qui sont au chômage depuis plus d'un an.

A noter dans cette grisaille, l'embellie du secteur privé avec 23.800 emplois créés au deuxième trimestre, après en avoir détruit 7100 au premier. Par ailleurs, l'intérim, qui est un indicateur avancé du marché du travail - les entreprises recommençant souvent à embaucher sous ce type de contrat -, retrouve des couleurs. Selon l'indicateur Prism'Emploi, l'emploi intérimaire a progressé de 6,1 % en septembre. Mieux, il est en hausse de 3,1 % sur les neuf premiers mois de l'année, après avoir reculé continûment depuis 2012.

Afin d'absorber la hausse de la population active, l'économie devrait créer au moins 100.000 emplois par an pour que le chômage commence à diminuer. L'Unedic, le gestionnaire de l'assurance-chômage, estime qu'il ne sera pas atteint cette année. D'après cet organisme, le taux de chômage en France métropolitaine ne fera que se stabiliser à 10% d'ici la fin 2015. Il commencera à reculer uniquement en 2016, pour terminer à 9,7%, grâce à 159.000 créations de postes.

Xavier Bertrand, tête de liste Les Républicains aux élections régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, veut mettre en place, s'il est élu, "une opération 'proche emploi'" - jeu de mots avec Pôle emploi - en s'engageant à redonner "un travail à 60.000 chômeurs dans la région" d'ici septembre 2016. "Je m’engage, élu en décembre à la tête de la région, à ce que pour septembre 2016, septembre 2016, nous ayons remis en activité, nous ayons redonné un travail à 60.000 chômeurs dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie", soit "juste la moitié" des "120.000 offres d’emploi non pourvues", a déclaré l'ancien ministre du Travail, dimanche au "Grand Jury" RTL/Le Figaro/LCI. La région compte "aujourd'hui 565.000 demandeurs d’emploi", a-t-il rappelé.

"Qui est responsable de la formation des demandeurs d’emploi? C’est la région, c’est le conseil régional. Et donc en définitive, pendant des années, on a tout misé sur le système Pôle emploi, sauf que le système Pôle emploi, il est trop centralisé, il est trop bureaucratique", a affirmé ce député de l'Aisne. Et de préciser : "Ca sera une opération de la région. Pôle emploi continuera à indemniser. Je n'ai pas dans mes compétences d’indemniser, mais moi mon rôle ça va être de rapprocher de l’emploi", a précisé le candidat de la droite et du centre aux régionales, assurant qu'il ne va "pas recréer une bureaucratie".

"J’ai bien l'intention pour réussir ce défi (…) de réunir dès janvier, dès début janvier 2016, l’ensemble des acteurs économiques de la région, l’ensemble des acteurs publics, politiques, de la région pour qu’on relève ensemble ce formidable défi", a-t-il encore dit, prédisant que l'opération "proche emploi" s'adresserait aux demandeurs d'emplois "volontaires".

Lu sur Public Senat

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !