La CGT rejette la candidature de Nadine Prigent pour succéder à Bernard Thibault | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La CGT rejette la candidature de Nadine Prigent pour succéder
à Bernard Thibault
©

Dauphine

La CGT rejette la candidature de Nadine Prigent pour succéder à Bernard Thibault

La favorite de l'ancien patron de la CGT avait été proposée hier soir par la Commission exécutive. Mais les dirigeants des Fédérations et Unions départementales ont eu le dernier mot.

[Mis à jour à 12h30]

Le Comité confédéral national (CCN, "parlement") a rejeté ce matin la candidature de Nadine Prigent, qui lui avait été proposée par la Commission exécutive (direction) pour succéder à Bernard Thibault, a indiqué la centrale.

La Commission exécutive (direction de la CGT) réunie hier soir avait décidé de proposer au Comité confédéral national (CCN, "parlement") la candidature de Nadine Prigent pour succéder l'an prochain à Bernard Thibault.

Lors de sa précédente réunion vendredi dernier, la Commission exécutive avait rejeté la candidature de Nadine Prigent, membre du bureau confédéral, désavouant ainsi Bernard Thibault. À la suite d'une première journée de débat à huis clos au CCN mercredi, la direction avait décidé de convoquer une nouvelle fois la Commission exécutive tard dans la soirée pour tenter de débloquer la crise dans laquelle se trouve la CGT pour choisir son prochain numéro un.

Le CCN a repris ses travaux ce matin et devra se prononcer sur la candidature de Nadine Prigent. Les premiers dirigeants des Fédérations (une trentaine) et des Unions départementales (une centaine) ont le droit de vote, et auront le dernier mot.

Selon une source interne, lors de la commission exécutive hier soir d'autres candidatures ont été examinées: celle d’Éric Aubin, chargé du dossier de la retraite et soutenu par des Fédérations, et celle d'Agnès Naton, membre du bureau confédéral et directrice du bimensuel La Nouvelle Vie Ouvrière.

Thibault insiste depuis des mois pour qu'à son départ une femme dirige la centrale.

Lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !