Centrafrique : "Ce sera plus long que prévu", estime Le Drian | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Centrafrique : "Ce sera plus long que prévu", estime Le Drian
©

Enlisement ?

Centrafrique : "Ce sera plus long que prévu", estime Le Drian

Le ministre de la Défense a estimé que face au "niveau de haine et de violence", les militaires français risquent de rester plus longtemps que prévu en Centrafrique.

Au lendemain de l'annonce, par l'Elysée, de l'envoi de 400 soldats supplémentaires en Centrafrique, qui porteront les effectifs des soldats français dans ce pays "temporairement à 2 000", le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a reconnu sur France Inter que l'opération militaire serait plus longue que prévu.

"Le niveau de haine et de violence est plus important que celui qu'on imaginait", a-t-il déclaré. Une opération militaire "ne se décrète pas comme du papier à musique. Il faut s'adapter, se rendre compte des situations et répondre au besoin de sécurité en fonction des événements"», a-t-il ajouté.

Il y a une semaine, il avait déjà considéré "vraisemblable" le prolongement de l'opération.

Le 23 janvier, Jean-Yves Le Drian avait assuré sur iTélé que "ce n'est pas dans nos intentions d'envoyer plus de soldats en Centrafrique" ; une opinion qui a évolué. "A partir du moment où on s'oriente vers une opération de maintien de la paix au niveau des Nations unies, je pense que cet accroissement de notre présence était indispensable", a-t-il justifié.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !