Centenaire de la Première guerre mondiale : une commémoration franco-allemande inédite | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Il y a 100 ans jour pour jour éclatait la Première guerre mondiale
Il y a 100 ans jour pour jour éclatait la Première guerre mondiale
©

Devoir de mémoire

Centenaire de la Première guerre mondiale : une commémoration franco-allemande inédite

Le président François Hollande et son homologue allemand Joachim Gauck se réunissent ce dimanche au mémorial du Hartmannswillerkopf pour la commémoration du début de la guerre 14-18.

Le 3 août 1914, la Prusse déclarait la guerre à la France. Il y a donc cent ans jour pour jour que débutait la Grande guerre. Un centenaire qui est commémoré de manière inédite ce dimanche par les présidents français et allemand. En effet, habituellement ce sont plutôt les armistices qui sont fêtés et non le début d'un conflit. Mais à guerre exceptionnelle, anniversaire exceptionnel. C'est pourquoi le président de la République François Hollande et Joachim Gauck, son homologue allemand se sont donnés rendez-vous à Hartmannswillerkopf, dans le département du Bas-Rhin. .

Le lieu choisi par les deux présidents a une double résonance comme l'explique Métronews. Tout d'abord, il s'agit d'un lieu de conflit hautement symbolique. Durant toute l'année 1915 a eu lieu l'une des plus importantes batailles (et pourtant méconnue) la bataille du Vieil-Armand (nom francophone du Harmannswillerkopf, ndlr). Au total, sur cette colline des Vosges ce sont près de 25 000 soldats qui trouveront la mort. Les tranchées, barbelés et autres cratères d'obus sont là pour le rappeler. Mais c'est aussi à Harmannswillerkopf que François Hollande et Joachim Gauck déposeront la première pierre d'un historial de la Première guerre mondiale qui devrait voir le jour en 2017.

>>>>>> A lire sur le sujet : Première Guerre mondiale : pourquoi 100 ans plus tard, les historiens ne sont toujours pas d'accord pour savoir si elle était évitable ou non et sur qui est responsable de son déclenchement <<<<<<<<<<<<<<

Si la commémoration d'une déclaration de guerre est peu commune, ce n'est pas la première fois que le couple franco-allemand innove dans le souvenir de son passé commun. Ainsi en septembre 2013, Joachim Gauck était devenu le premier dirigeant allemand à se déplacer à Oradour-sur-Glane à l'occasion d'une cérémonie en hommage aux 642 victimes de la cruauté des soldats SS durant la Seconde guerre mondiale.

L'histoire se souvient également de l'image du chancelier Helmut Kohl et du président français François Mitterrand, main dans la main devant l'ossuaire de Douaumont, le 22 septembre 1984. 

Lu sur Metronews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !