Carla Bruni-Sarkozy défend son mari | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Carla Bruni-Sarkozy
défend son mari
©

En campagne

Carla Bruni-Sarkozy défend son mari

La Première dame dénonce la "croisade anti-Sarkozy".

Dans une interview au Nouvel Observateur, Carla Bruni-Sarkozy défend l'action de son mari à la présidence. La Première dame dénonce "la sempiternelle croisade anti-Sarkozy". "Sur le terrain, je ne ressens pas d'agressivité, les gens semblent aimer Nicolas. L'anti-sarkozysme est un phénomène d'élite parisienne", raconte l'épouse du président de la République.

"Nous sommes des Français modestes", la phrase avait suscité moqueries et critiques, Carla Bruni-Sarkozy se justifie : "Je ne parlais pas de notre train de vie. J'ai conscience d'avoir une vie pleine de privilèges. Je regardais mon mari à l'écran et j'ai sans doute dit qu'il était modeste dans son attitude, au sens du contraire de l'arrogance, de la crânerie."

L'épouse du chef de l'Etat estime qu'il n'est pas "ridicule" de se dévouer aux bonnes oeuvres comme le faisait l'épouse de Georges Pompidou : "A part cela, à côté de Mme Pompidou, avec mon expérience des médias, je suis Lady Gaga ! Arrêtez avec les étiquettes. J'ai mis du temps à apprivoiser cette fonction et je l'incarne du mieux que je peux sans faire de politique".

L'ancien mannequin avoue ne pas s'impliquer dans les décisions de son époux : "Souvent, quand Nicolas me dit : 'Je vais annoncer cela, qu'est-ce que tu en penses ?', je suis incapable de donner un avis. Je le plains, il est tombé sur l'animal le plus apolitique qui soit !"

Enfin, Carla Bruni-Sarkozy a déclaré être convaincue que son marie allait être "réélu".

Lu sur le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !