Carburants : forte hausse des prix à prévoir d'ici 2016 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Carburants : forte hausse des prix à prévoir d'ici 2016
©

Pas de coup de pompe

Carburants : forte hausse des prix à prévoir d'ici 2016

Le gazole devrait augmenter de 8,5 centimes le litre dans les 3 ans à venir et l'essence de 7,7 centimes.

C'est une mauvaise nouvelle pour les automobilistes français. D'après l'industrie pétrolière, dans les trois années à venir, les prix des carburants vont fortement augmenter. Le gazole devrait augmenter de 8,5 centimes le litre dans les 3 ans à venir et l'essence de 7,7 centimes. Cette hausse sera principalement due à un alourdissement de fiscalité. Le président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip), Jean-Louis Schilansky  a expliqué qu'en 2016, "c'est 4 milliards d'euros de taxes ou de simili taxes qui seront prélevées sur les automobilistes".

L'augmentation du taux principal de la TVA de 19,6 à 20% est la cause principale de cet alourdissement. La contribution climat énergie ou la taxe carbone qui s'appliquera dès 2015 auront aussi "un impact mécanique direct sur les prix". Selon cette étude, les vendeurs de carburants français, dont Total et la grande distribution, vont en effet être mis trois fois plus à contribution dès l'an prochain dans le cadre du dispositif des CEE, qui oblige les fournisseurs d'énergie à réaliser ou faire réaliser par des tiers des économies d'énergie, sous peine de pénalités. Autres facteurs de hausse, le relèvement de 7 à 7,7% de l'obligation d'incorporation de biogazole et la future obligation d'acheminer une partie des produits pétroliers raffinés importés dans l'Hexagone par des navires sous pavillon français.

En revanche, d'après le président de l'Ufip, cette augmentation ne profitera pas aux raffineries. "Toutes les raffineries sont menacées. La France a déjà fermé beaucoup de raffineries", qui sont passées de 12 à 8 depuis 2009. Quelles solutions pour limiter cette hausse ? "Le gouvernement ne peut pas agir sur le coût de l'énergie, mais il peut alléger certaines des charges qui pèsent sur les raffineries, notamment des réglementations, afin de leur donner une bouffée d'oxygène" conclut-il. 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !