Cancer : le nombre de nouveaux cas va continuer à augmenter pendant les deux prochaines décennies | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Cancer : le nombre de nouveaux cas va continuer à augmenter pendant les deux prochaines décennies
©

Pas de répit

Cancer : le nombre de nouveaux cas va continuer à augmenter pendant les deux prochaines décennies

Le vieillissement de la population et les conditions de vie entraînent une augmentation du nombre de nouveaux cas dépistés chaque année.

A la veille de la journée mondiale contre le cancer, l'Organisation mondiale de la santé publie un rapport alarmiste : le cancer va continuer à s'étendre dans le monde, et le nombre de décès liés à la maladie ne cesse lui non plus d'augmenter.

Selon le "World Cancer Report 2014", le nombre de nouveaux cas annuels devrait atteindre 25 millions dans vingt ans contre 14 millions en 2012, soit une augmentation de 70%. Cette augmentation est liée à la croissance et au vieillissement de la population, ainsi qu'au mode de vie (tabagisme, alcoolisme, obésité, consommation de produits alimentaires industrialisés...). Les décès, eux, passeront de plus de 8 millions en 2012 à 13 millions en 2013. D'ici là, et malgré les avancées majeures dans les traitements disponibles, nous n'aurons probablement pas trouvé de moyen de guérir le cancer. Les efforts devraient donc se porter en priorité sur la prévention des nouveaux cas. 

"Les pays à bas et moyens revenus seront incontestablement les plus touchés car beaucoup d'entre eux sont mal équipés pour faire face à cette escalade du nombre de malades atteints de cancers", écrit Margaret Chan, la directrice générale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), dans l'introduction de ce rapport.

Dans ce document de plus de 600 pages, on apprend que le cancer du poumon est le cancer le plus fréquemment diagnostiqué, devant les cancers du sein et du côlon. Il est aussi le plus meurtrier : en 2012, il a entraîné 1,6 million de décès. On découvre également que les hommes sont un peu touchés que les femmes et que l'Afrique, l'Asie et l'Amérique latine concentrent plus de la majorité des cas. 

Lu sur Le Guardian

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !