Canada : un projet d'"attentat majeur" lié à Al-Qaïda déjoué par la police | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La police canadienne a déjoué un attentat.
La police canadienne a déjoué un attentat.
©Reuters

Démantèlement

Canada : un projet d'"attentat majeur" lié à Al-Qaïda déjoué par la police

Les suspects "recevaient du soutien d'éléments d'Al-Qaïda se trouvant en Iran, en particulier des ordres et des conseils" selon la police canadienne.

Le Canada n'est pas passé loin… La police canadienne a en effet annoncé lundi avoir réussi à déjouer un attentat. Selon les forces de l'ordre, les deux hommes, qui n'ont pas la citoyenneté canadienne mais dont la nationalité n'a pas été dévoilée, seraient aidés par des éléments d'Al-Qaïda en Iran.

Si les autorités canadiennes ont expliqué que l'attentat "était encore à l'étape de la préparation" et qu'aucune attaque n'était "imminente", ce projet d'"attentat majeur" inquiète toutefois quelques jours seulement après l'attentat meurtrier lors du marathon de Boston aux Etats-Unis. La télévision publique canadienne CBC a toutefois tenu à préciser que le projet d'attentat déjoué n'avait strictement aucun lien avec les bombes qui ont explosé aux Etats-Unis et fait trois morts et près de 200 blessés la semaine dernière.

Selon la Gendarmerie Royale du Canada (GRC, police fédérale), les deux suspects, Chiheb Esseghaier et Raed Jaser âgés respetivement de 30 et 35 ans, qui ont été arrêtés lundi à Toronto et Montréal souhaitaient "mener une attaque terroriste" contre un train de passagers de la société d'Etat canadienne Via Rail. Les médias locaux ont assuré qu'il s'agissait du New York-Toronto, un train particulièrement fréquenté. Les forces de l'ordre, sans donner plus de détails ni confirmer les suppositions des journaux ont toutefois expliqué que les deux suspects "ont surveillé des trains et des rails de la région de Toronto", la capitale économique du pays.

La Gendarmerie Royale du Canada a par ailleurs indiqué que Chiheb Esseghaier et Raed Jaser ont été inculpés pour "complot en vue de commettre un attentat terroriste" ainsi que "complot [...] sous la direction d'un groupe terroriste".

En effet, comme l'a indiqué un porte-parole de la police fédérale, les deux jeunes hommes "recevaient du soutien d'éléments d'Al-Qaïda se trouvant en Iran, en particulier des ordres et des conseils […]. Il n'y a aucune information indiquant que ces attaques étaient soutenues par l'Etat iranien".

La Gendarmerie Royale canadienne a également précisé qu'il s'agissait de la première fois dans le pays que des personnes étaient inculpées en lien avec Al-Qaïda.  

Les deux hommes ont pu être notamment être arrêtés grâce à l'aide des Etats-Unis. En effet c'est à la suite d'une enquête commencée au mois d'août dernier par les FBI que les forces de l'ordre canadiennes ont pu procéder aux arrestations.

Lu sur Le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !