Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société

Pression

Calais : nuit sous haute tension après le début du démantèlement de la "jungle"

Une centaine de migrants ont caillassé des véhicules circulant sur la rocade portuaire.

La tension n’est pas retombée dans la nuit à Calais. Selon Europe 1, une centaine de migrants se sont approchés, lundi soir vers 19h, de la rocade portuaire, non loin de la ‘’jungle’’ et ont lancé des pierres et des branchages sur les véhicules qui y circulaient. "Ils caillassent les voitures, c'est une scène de guérilla" raconte une jeune femme à la radio. Les CRS ont dû intervenir rapidement pour éviter tout accident de la route. La rocade a ainsi été fermée toute la nuit pour éviter un autre ‘’assaut.’’

Lundi, le démantèlement de la partie sud de la ‘’jungle’’ s’est terminé en heurts. Si le début des opérations s'était déroulé plutôt calmement, des affrontements ont éclaté en milieu de journée à la suite d'un départ de feu de cabanes. Des projectiles ont été lancés par des migrants sur les CRS, qui ont riposté en utilisant du gaz lacrymogène. D'après plusieurs journalistes présents à Calais, les maraudes ont été interrompues pour la journée, et une "escalade rapide de la violence" a été constatée.

Lu sur Europe 1
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.