CAC 40 : hausse de 10% des rémunérations des dirigeants en 2014 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Les patrons du CAC 40 ont gagné 153 millions d'euros en 2014.
Les patrons du CAC 40 ont gagné 153 millions d'euros en 2014.
©Reuters

En pleine forme

CAC 40 : hausse de 10% des rémunérations des dirigeants en 2014

Une progression largement due à l'envolée des cours de la Bourse.

Selon les chiffres compilés et produits par Factamedia, les dirigeants du CAC ont vu leurs rémunérations progresser de 10% pour la seule année 2014. Pour en arriver à ce résultat, les patrons ont pu bénéficier d’un relèvement de leurs revenus fixes, d’une part variable, mais surtout d’attribution d’actions et d’options « qui ont gonflé de 19.6% sur un an ».

Concernant cette dernière source de revenus, la seule valeur des options et actions attribuées atteint la somme de 5.8 millions d’euros pour le dirigeant de Sanofi, Christopher Viehbacher, pour un package total de 8.252 millions d’euros. Une somme qui permet au patron du géant pharmaceutique de prendre la première place des patrons du CAC 40, au titre de sa rémunération 2014. Pour compléter le podium de l’année ; Jean Paul Agon chez L’Oréal avec 8.143 millions et Olivier Piou, dirigeant de Gemalto, bénéficiant pour sa part d’un total de 7.230 millions d’euros.

Concernant les augmentations de l’année, les plus fortes progressions de revenus ont eu lieu pour le patron d’Accor, Sébastien Bazin, en hausse de 269% à 3.874 millions, 174% de hausse pour Carlos Ghosn dirigeant de Renault, qui atteint 7.161 millions, ou encore +82% pour Martin Bouygues qui obtient de son côté un total de 1.673 millions.

A l’inverse, les plus fortes baisses de l’année concernent Thierry Penko, dirigeant de Technip, avec une chute de 51%, ou encore Maurice Levy qui voit sa rémunération baisser de 37%, puis,  Bernard Arnault, en baisse de 22%.

Au total la hausse des rémunérations des patrons du CAC 40 atteint 153 millions d’euros pour la seule année 2014.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !