Bruxelles : au moins trois morts dans une fusillade dans un musée juif | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Bruxelles : au moins trois morts dans une fusillade dans un musée juif
©

Drame

Bruxelles : au moins trois morts dans une fusillade dans un musée juif

Une fusillade a eu lieu cet après-midi dans le centre de Bruxelles. Trois personnes au moins ont été tuées.

Mise à jour, 18h15 : "C'est un acte terroriste, l'assassin est entré délibérément dans un musée juif", a déclaré à l'AFP le président de la Ligue belge contre l'antisémitisme (LBCA), Joël Rubinfeld après la fusillade survenue dans le musée juif de Belgique en plein coeur de Bruxelles.

"Il a tué trois personnes, en blessé une, une voiture l'attendait à proximité", a ajouté Rubinfeld. "Cela devait hélas arriver, il y a eu une libération de la parole antisémite. C'est le résultat inévitable d'un climat qui distille la haine", a estimé le président de la LBCA.

 

Au moins trois personnes ont été tuées et une autre grièvement blessée lors d'une fusillade samedi dans le centre de Bruxelles, affirme le porte-parole des pompiers. Douze personnes sous le choc ont également été prises en charge par les secours. Une quatrième personne serait décédée, selon le journal La Libre Belgique.

Le journal raconte  qu'un homme s'est garé en double file à hauteur de l'entrée du Musée juif de Belgique, rue des Minimes à Bruxelles. Le conducteur est lui sorti de la voiture, a déposé deux sacs par terre puis a ouvert le feu sur des passants. Il est ensuite remonté dans son véhicule pour prendre la fuite.

 
Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders était présent par hasard dans le quartier. "J'ai entendu les coups de feu, je me suis précipité et j'ai vu les corps par terre", a-t-il déclaré.
 
La ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet était elle aussi dans le quartier. Elle est arrivée sur place quelques minutes après son homologue du gouvernement. D'après elle, "tout porte à croire qu'il s'agit d'un attentat antisémite." 
 
Le bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur,  a déclaré que "la police est sur une piste sérieuse".

Lu sur La Libre Belgique

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !