Bruno Le Maire : "Je me battrai pour la réélection d'Emmanuel Macron en 2022" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Bruno Le Maire : "Je me battrai pour la réélection d'Emmanuel Macron en 2022"
©Reuters

Continuité

Bruno Le Maire : "Je me battrai pour la réélection d'Emmanuel Macron en 2022"

Le ministre de l'Economie estime qu'il est "important qu'il y ait de la continuité dans l'action publique".

Bruno Le Maire semble déjà savoir pour qui il votera en 2022. Invité du Grand Rendez-vous Europe 1-CNews-Les Echos, ce dimanche, le ministre de l'Economie et des Finances, qui s'était présenté à la primaire de la droite pour la présidentielle, a déclaré : "Non seulement je me suis engagé derrière Emmanuel Macron en 2017 mais je souhaite sa réelection en 2022 et je m'engagerai derrière lui si jamais il prend cette décision de se représenter".

"Je me battrai pour la réelection d'Emmanuel Macron en 2022 parce que je crois que c'est important qu'il y ait de la continuité dans l'action publique", a ajouté le ministre.

"Le choix que j'ai fait de me mettre derrière Emmanuel Macron en 2017, de soutenir son projet de transformation en profondeur de notre pays, c'est un projet qui demande du temps et je pense qu'il faudra au président de la République dix ans pour que cette transformation soit solide et que les tous les Français puissent en bénéficier", a-t-il expliqué. Pour rappel, Bruno Le Maire a d'abord soutenu François Fillon, avant de le lâcher lorsque ce dernier a été mis en examen. "Emmanuel Macron, c'est l'homme sans projet, parce que c'est l'homme sans conviction", déclarait Bruno Le Maire sur Europe 1 en février.

"Ma seule ambition, c'est de réussir comme ministre de l'Economie et des Finances au service d'Edouard Philippe et Emmanuel Macron", a-t-il insisté ce dimanche.

Interrogé sur la lutte contre le chômage, il a indiqué : "Je pense qu'il faudra au moins deux ans pour avoir une amélioration en profondeur de la situation de l'emploi dans notre pays".

"Il y a eu, au cours du dernier mois, une nouvelle augmentation du chômage mais si on regarde la tendance longue, je rappelle que l'année 2017 sera l'année où il y a eu le plus d'emplois créés dans le secteur marchand. Il y a une confiance des investisseurs qui est en train de revenir. Il y a des investissements qui se développent, tout ça, ce sont de bonnes nouvelles", a-t-il dit.

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !