Bruno Le Maire : "Il doit y avoir un électrochoc à l'UMP" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Bruno Le Maire : "Il doit y avoir un électrochoc à l'UMP"
©Capture

Changement

Bruno Le Maire : "Il doit y avoir un électrochoc à l'UMP"

Sur RTL ce lundi matin, le député est revenu sur la victoire du candidat PS dans le Doubs et a commenté la percée du FN lors de ce même scrutin.

La stratégie du "ni-ni" dans le Doubs

"Beaucoup d'électeurs tout court ont voté pour le FN. Et oui beaucoup d'électeurs UMP ont voté pour le Front national. Ce vote doit servir d'électrochoc pour l'UMP. Le FN nous menace pour toutes les autres élections. Il faut combattre davantage le FN. Il faut reconnaître que nous n'avons pas fait le travail attendu de nous par les Français, qu'on a décrédibilisé la parole politique. (...) Je dis que la vie des Français se dégrade. Il y a des difficultés et il faut les reconnaîte et y apporter des réponses. Il faut aussi dénoncer les solutions proposées par le FN, dénonçons le comportemebnt et les idées de Marine Le Pen. Il faut le dire avec force. Marine le Pen, c'est la capitulation de la france". 

La défaite de Nicolas Sarkozy ?

"Non ce n'est pas un échec pour Nicolas Sarkozy. C'est notre faute politique. Je pense à ce qu'à fait la droite depuis 30 ans, ce n'est pas suffisant? Nous n'avons pas répondu aux problèmes des gens. On a manqué de courage dans notre manière de faire de la politique, dans notre façon d'agir. Il nous reste du travail pour convaincre les Français. Il doit y avoir un électrochoc, je le redis".

La conférenrence rémunérée de Nicolas Sarkozy ?

"C'est son choix. Je l'ai eu au téléphone. On a pu discuter de la position à adopter. Cela n'a pas été un problème. (...) Oui je crois que nous devons réexaminer nos relations avec le Qatar et je ne suis pas prêt à reculer sur ce sujet".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !