Brice Hortefeux : "à compter de la fin du mois d'août" Sarkozy sera de retour en politique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Brice Hortefeux : "à compter de la fin du mois d'août" Sarkozy sera de retour en politique
©

C'est dans l'air

Brice Hortefeux : "à compter de la fin du mois d'août" Sarkozy sera de retour en politique

L'ancien ministre de l'Intérieur était l'invité ce dimanche du "Grand Jury" RTL-LCI-Le Figaro.

Chaque jour qui passe nous rapproche de plus en plus d'un (très) probable retour de Nicolas Sarkozy en politique. Cela paraît désormais une évidence : l'ancien président de la République va replonger. Si l'ex-chef de l'Etat n'a pas encore officialisé la chose et dévoilé ses intentions, ses plus fidèles lieutenant parlent pour lui. Et parmi eux, Brice Hortefeux se montre particulièrement loquace. Alors que l'UMP est plongée dans une grave crise existentielle, l'ancien ministre multiplie les annonces à ce sujet. Et ce dimanche, il a renouvelé ses appels : "Je souhaite que Nicolas Sarkozy soit candidat à la président de l'UMP" a -t-il fait valoir.

Sur le plateau du Grand Jury RTL / Le Figaro/ LCI, Brice Hortefeux a donc rappelé sa volonté de voir revenir à la tête de l'UMP, Nicolas Sarkozy, le seul capable à ses yeux à avoir "l'autorité, la compétence, et l'expérience pour redonner vie à l'opposition". "Dans une démocratie, a défendu le député européen, nous avons besoin d'une opposition. Et l'opposition aujourd'hui elle n'est pas là, pour des raisons multiples, mais elle n'est pas au rendez-vous".


Le Grand Jury du 15 juin 2014 - Brice... par rtl-fr

Dès lors Nicolas Sarkozy se doit de revenir afin d'"aider notre pays au travers d'une opposition imaginative". Et l'ancien ministre de l'Intérieur de fixer un agenda. Selon lui, ce retorur doit avoir lieu au moment de l'élection du futur président de l'UMP. "Si le congrès a lieu dans la deuxième quinzaine de novembre, il faut que les candidats soient connus deux mois avant, et qu'il y ait ouverture des parrainages un mois avant", a-t-il justifié. Comprendre : le retour de Nicolas Sarkozy devrait intervenir "à compter de la fin du mois d'août".

L'eurodéputé a aussi assuré qu'il n'attendait "que du bien" du triumvirat Alain Juppé-François Fillon-Jean-Pierre Raffarin qui, avec Luc Chatel, va gérer l'UMP jusqu'au congrès de l'automne et l'élection d'un nouveau président du parti. "Je n'ai pas de raison de mettre en doute leur impartialité (...) Je fais confiance à cette direction transitoire pour apaiser, rassembler", a-t-il ajouté tout en mettant en garde: "L'objectif de cette direction, c'est de redresser les comptes, pas de régler ses comptes".

lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !