Boeing disparu : la Malaisie parle d'une "action délibérée" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Boeing disparu : la Malaisie parle d'une "action délibérée"
©

Mystère

Boeing disparu : la Malaisie parle d'une "action délibérée"

Le Premier ministre malaisien a confirmé qu'un satellite a détecté l'avion en vol 6 heures après son dernier contact avec les radars civils.

Ce qui n'était qu'une supposition a été confirmé cette nuit par le Premier ministre malaysien, Najib Razak : le Boeing 777 de la Malaysian Airlines a bien continué à voler après avoir disparu. Un satellite l'a détecté en vol, 6 heures après le dernier contact avec les radars civils, alors que les systèmes de transmission de données du Boeing 777 avaient été désactivés.

L'avion a d'abord fait demi-tour vers la Malaisie avant de se diriger vers l'ouest. Des mouvements qui sont compatibles avec l'action "délibérée" de quelqu'un à bord de l'appareil. Le Premier ministre a indiqué que les systèmes de transmissions de données ont été désactivés manuellement. Malgré des nouveaux développements la Malaisie ne peut pas encore confirmer officiellement un détournement, a-t-il poursuivi.

Les données satellites placent l'avion dans deux corridors possibles: entre le nord de la Thaïlande et le Kazakhstan ou entre le sud de l'Indonésie et le sud de l'océan Indien. Les recherches vont donc être déplacées. "Nous mettons fin à nos opérations en mer de Chine méridionale et nous réexaminons le déploiement de nos forces", a déclaré le chef du gouvernement.

Quatorze pays sont mobilisés pour les recherches. Au total, 43 navires et 58 avions sont impliqués dans ces recherches grâce à une coopération internationale.

Lu sur Le Parisien.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !