Bitcoin : les cyber-criminels s'attaquent à cette monnaie virtuelle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
La monnaie virtuelle bitcoin victime de cyber-attaque
La monnaie virtuelle bitcoin victime de cyber-attaque
©Reuters

Rien ne va plus

Bitcoin : les cyber-criminels s'attaquent à cette monnaie virtuelle

Le bitcoin a été inventé en 2009 en pleine crise financière par un informaticien caché sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto. Depuis, elle est très prisée et est même la cible de cyber-attaque.

Le bitcoin est une monnaie virtuelle sur Internet. Depuis sa mise en circulation en 2009 par un informaticien au pseudonyme de Satoshi Nakamoto, elle est en développement constant. Une ascension irrésistible qui attire les cyber-criminels. En effet à en croire, ce lundi, Busines Insider et Le Monde informatique, le bitcoin est victime d'un malware (logiciel malveillant ndlr). Selon ces sites d'informations, les chercheurs de Kaspersky Lab ont détecté un virus menant une campagne sur Skype pour générer de la monnaie virtuelle qui s'échangerait environ 130 dollars l'unité, selon Le Monde informatique.

Le bitcoin (appelé aussi BTC) a été inventé en 2009 dans le sillage de la crise financière mondiale par un informaticien caché sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto, qui souhaitait créer une monnaie ne dépendant d'aucune Banque centrale ou institution financière. Une sorte de "e-monnaie" créée à partir de morceaux de codes informatiques complexes générés automatiquement par ordinateur, un processus appelé "frappe" et qui peu en théorie être dupliqué par n'importe quelle personne possédant un ordinateur.

Mais ils sont risqués : en juin 2011, des hackers s'en sont pris à des porte-monnaie virtuels qu'ils ont vidés à l'insu de leurs propriétaires. Et d'autres attaques ont encore eu lieu récemment. "Une campagne de spams a été repérée jeudi sur Skype et incite les utilisateurs à aller sur un lien court de type bit.ly corrompu en utilisant comme appât des messages comme "ceci est ma photo préférée de vous", a indiqué Dmitry Bestoujev, chercheur de malwares chez Kaspersky Lab, dans un billet de blog, repris par Le Monde informatique et Busines Insider.

"Le lien URL corrompu invitait les utilisateurs à télécharger un fichier nommé skype-img-04_04-2013.exe, qui était un installateur de malwares, avec un taux de détection des antivirus relativement bas", a-t-il précisé. Selon le chercheur, le taux moyen de clics sur cette URL a été élevé, avec  plus de 2 000 clics par heure. "La plupart des victimes potentielles sont basées en Italie, en Russie, en Pologne, au Costa Rica, en Espagne, en Allemagne, en Ukraine et dans d'autres pays", a-t-il précisé. Le bitcoin a été mis sous les projecteurs après des échanges de marchandises assez conséquents. Ainsi, par exemple, un citoyen américain a affirmé avoir vendu sa Porsche pour 300 bitcoins et un Canadien a mis sa maison en vente en bitcoins.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !