Bernard Cazeneuve : "Il faut accentuer nos efforts" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Bernard Cazeneuve : "Il faut accentuer nos efforts"
©

Economie

Bernard Cazeneuve : "Il faut accentuer nos efforts"

Selon le ministre du Budget, "augmenter les prélèvements n'est ni souhaitable ni soutenable pour l'économie".

Les Echos publient jeudi un entretien avec Bernard Cazeneuve. "Nous avons déjà décidé de 15 milliards d’économies pour 2014, ce qui est sans précédent, comme l’a reconnu d’ailleurs mardi la Commission (européenne, ndlr). En 2015, il faudra porter notre ambition encore plus loin, et continuer en 2016 et en 2017", explique le ministre du Budget pour justifier les efforts de l'Etat pour réduire le déficit.

"L'objectif est avant tout de conforter notre modèle social et nos services publics, poursuit-il. Augmenter les prélèvements n’est ni souhaitable ni soutenable pour l’économie. Et si on ne poursuit pas la réduction des déficits à un rythme régulier, alors nous irons au-devant de graves difficultés".

Le ministre est également confronté à la reculade du gouvernement sur l'écotaxe et sur les frais que celle-ci va engendrer. "Nous nous adapterons en fonction de l’évolution de la négociation, annonce-t-il. Si nous ne pouvons présager de la durée de la suspension, mon devoir est d’anticiper des mesures d’économies en compensation".

Bernard Cazeneuve annonce enfin qu'il sera "intraitable sur le respect de ces objectifs de dépenses". Selon lui, les crédits accordés à certains secteurs (emploi, défense, etc) "seront tous compensés à l’euro près, par autant d’annulations réparties sur l’ensemble des ministères".

Lire l'interview complète de Bernard Cazeneuve ici.

Lu sur Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !