Bande de Gaza : nouvelle escalade militaire entre le Hamas et Israël | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Bande de Gaza : nouvelle escalade militaire entre le Hamas et Israël
©MAHMUD HAMS / AFP

Tirs

Bande de Gaza : nouvelle escalade militaire entre le Hamas et Israël

Israël a mené une nouvelle série de frappes aériennes samedi et dimanche dans la bande de Gaza, en réaction à des tirs de roquette vers le sud de son territoire.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a annoncé samedi soir que "l'armée israélienne a infligé au Hamas son coup le plus dur depuis l'opération bordure protectrice" de l'été 2014, après plusieurs frappes menées par Israël sur la bande de Gaza, qui ont commencé dans la nuit de vendredi à samedi et se sont poursuivies dans celle de samedi à dimanche. Elles ont coûté la vie à quatre Palestiniens, dont trois mineurs ; tandis que trois israélien ont été blessés par la chute d'une roquette dans la ville de Sderot. Selon le ministère de la Santé gazaoui, au moins trente autres Palestiniens auraient été blessés

Les chasseurs israéliens ont pilonné la bande de Gaza, visant "40 cibles terroristes liées au Hamas" selon l'armée, qui a précisé qu'il s'agissait notamment de deux tunnels d’attaque, des hangars, le QG d’un bataillon de combattants du mouvement islamiste et une structure en béton de quatre étages aux airs de parking abandonné à l’ouest de Gaza City, désignée par l’armée israélienne comme un "centre d’entraînement à la guérilla urbaine". "Un tunnel a été creusé sous le bâtiment pour des entraînements de guerre souterraine et fait partie d'un réseau de tunnels du Hamas", a affirmé l'armée israélienne sur son compte Twitter francophone qui affirme que les habitants de l'immeuble ont été prévenus au préalable de l'imminence de la frappe.

Ces sont intervenues au lendemain de heurts meurtriers à la frontière entre Israël et la bande de Gaza et après une confrontation nocturne avec le mouvement islamiste Hamas. Un cessez-le-feu a été conclu samedi soir grâce à une médiation de l'Egypte, mais l'armée israélienne a tout de même annoncé dimanche avoir ciblé dans la nuit une position dans la bande de Gaza d'où avaient été effectués des tirs d'obus. 

Environ 200 roquettes et obus de mortier ont été tirés vers Israël durant le week-end, faisant quatre blessés, selon l'armée israélienne.

 

Lu dans Challenges

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !