Baisse des livraisons de gaz russe : l'Europe et la Russie s'accusent mutuellement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Gaz
Gaz
©DR

Polémique

Baisse des livraisons de gaz russe : l'Europe et la Russie s'accusent mutuellement

A partir de demain, le pipeline Nord Stream va fonctionner à 20 % de ses capacités

Cinq jours après avoir partiellement rouvert, le 21 juillet, le robinet de Nord Stream, qui avait été coupé pendant dix jours pour maintenance, Moscou va de nouveau quasiment le refermer souligne Le Monde.

A partir du mercredi 27 juillet, seulement 33 millions de mètres cubes de gaz circuleront dans ce pipeline reliant la Russie à l’Allemagne via la mer Baltique, a annoncé, lundi 25 juillet, le géant gazier russe Gazprom. Ce volume ne représente que 20 % des capacités de Nord Stream précise Le Monde.

Cette décision n’est qu’une demi-surprise. Mercredi 20 juillet, le président russe, Vladimir Poutine, avait prévenu que, si la Russie ne récupérait pas une turbine envoyée en réparation au Canada mais qui ne lui a toujours pas été livrée à cause des sanctions qui la visent depuis la guerre en Ukraine, le gazoduc ne fonctionnerait plus qu’à un cinquième de ses capacités.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !