Au fait, quels sont les bénéfices de l'arrêt du tabac ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Au fait, quels sont les bénéfices de l'arrêt du tabac ?
©Flickr/Fried Dough

C'est tabou...

Au fait, quels sont les bénéfices de l'arrêt du tabac ?

Alors que le mois sans tabac a commencé ce mercredi premier novembre, il est de bon ton de rappeler les bienfaits de l'arrêt du tabac. Alors, on s'y met ?

Qu'importe vos raisons, arrêter la cigarette, est un acte positif qui impactera votre vie dans le bon sens du terme. Les bénéfices sont nombreux, certains quasi immédiats et, cerise sur le gateau, vous économiserez environ 200 euros par mois (pour quelqu'un fumant 20 cigarettes par jour). La Fédération Française de Cardiologie liste tous les effets de l'arrêt de tabac sur son site internet.

-20 minutes après la dernière cigarette : retour au niveau de base des chiffres de tension artérielle et du rythme cardiaque,

-8 heures après la dernière cigarette : normalisation de l'oxygénation des cellules, taux de monoxyde de carbone dans le sang divisé par 2, diminution du risque de spasme coronaire.

-24 heures après la dernière cigarette : début de diminution du risque d'infarctus du myocarde. La nicotine est éliminée de l'organisme, les poumons commencent à évacuer le mucus et les résidus de fumée.

-48 heures après la dernière cigarette : amélioration du goût et de l'odorat, de la qualité du sommeil.

-72 heures après la dernière cigarette : respirer devient plus facile. Les bronches commencent à se relâcher et l'énergie augmente.

-2 semaines à 3 mois après la dernière cigarette : diminution de la toux et de la fatigue, amélioration du souffle, les terminaisons gustatives repoussent.

-1 à 9 mois après la dernière cigarette les cils bronchiques repoussent. L'essoufflement diminue de plus en plus et la fonction pulmonaire est améliorée.

-1 an après la dernière cigarette : risque d'accident vasculaire cérébral équivalent à celui d'une personne n'ayant jamais fumé. Risque d'infarctus du myocarde diminué de moitié.

-5 ans après la dernière cigarette*: risque de cancer du poumon divisé presque par 2. Risque d'infarctus du myocarde équivalent à celui des non-fumeurs.

-10 à 20 ans après la dernière cigarette : risque de cancer de la bouche, de l'œsophage et de la vessie proche de celui des non-fumeurs. L'espérance de vie redevient identique à celle des personnes n'ayant jamais fumé*.

Des bénéfices qui se vérifient "quelque soit l'âge, y compris pour les seniors" selon la Fédération. Alors plus d'excuses. 

Lu sur Federation Française de Cardiologie

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !