Attentats de Volgograd en Russie : 33 morts, sécurité renforcée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Attentats de Volgograd en Russie : 33 morts, sécurité renforcée
©

Drame

Attentats de Volgograd en Russie : 33 morts, sécurité renforcée

Les deux explosions, qui ont fait aussi une centaine de blessés, sont dues à des kamikazes.

La Russie est encore sous le choc après les deux attentats qui ont eu lieu dimanche et lundi à Volgograd. Le premier perpétré dans une gare par une femme kamikaze  aura fait finalement 18 morts d'après un dernier bilan, établi ce mardi par les autorités russes. "Une victime de l'explosion survenue à la gare le 29 décembre est morte cette nuit à l'hôpital de Volgograd", a indiqué à l'agence Interfax un porte-parole du ministère local des Situations d'urgences.

L'attentat de lundi dans un trolleybus aura quant à lui fait 15 victimes. En tout, c'est donc 33 victimes et non 31 comme le disait un précédent bilan. Depuis lundi soir, le président Vladimir Poutine a ordonné un renforcement des mesures de sécurité dans tout le territoire de la Russie. Même s'ils n'ont pas été revendiqués, ces attentats visent les jeux Olympiques d'hiver de Sotchi qui se dérouleront début février.

Le président russe a fait de ces jeux, dont il compte faire une vitrine de la Russie, une priorité nationale et a investi des milliards de dollars dans les infrastructures de Sotchi. Les enjeux sont donc colossaux. Pas question de se laisser déstabiliser.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !