Attentats de Paris : la police recherche six suspects à Genève | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Deux autres individus aperçus dans un véhicule utilitaire sont également recherchés activement.
Deux autres individus aperçus dans un véhicule utilitaire sont également recherchés activement.
©

État d'alerte

Attentats de Paris : la police recherche six suspects à Genève

D’après les informations publiées par le site du quotidien ‘’Le Matin’’, un cliché transmis par les autorités américaines à la police genevoise montre quatre de ces suspects assis, le doigt en l’air à la façon des combattants djihadistes.

Selon la Tribune de Genève, les autorités locales ont diffusé ce jeudi dans leurs services les  photos de quatre individus suspectés d'entretenir des liens avec le groupe Etat islamique, et le niveau d'alerte a été revu à la hausse dans toute la ville. Deux autres individus aperçus dans un véhicule utilitaire sont également recherchés activement. 

‘’Nous sommes passés d'une menace floue à une menace précise’’, explique Emmanuelle Lo Verso, chargée de communication au département de la sécurité et de l'économie (DSE), citée par le quotidien suisse. ‘’Le nombre de patrouilles a été augmenté car nous sommes dans une phase très active de recherche (…) La menace est désormais précise’’ a-t-elle ajouté. Des journalistes ont remarqué la présence d'un nombre élevé de garde des Nations unies dont certains équipés de fusils d'assaut, une mesure inhabituelle au Palais des Nations, le siège de l'ONU.

D’après les informations publiées par le site du quotidien ‘’Le Matin’’, un cliché transmis par les autorités américaines à la police genevoise montre les quatre individus assis, le doigt en l’air à la façon des combattants de Daesh. Selon la même source, les quatre hommes recherchés sont ‘’armés et dangereux’’.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !