Attentat de Marrakech : peine capitale pour l'un des accusés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Attentat de Marrakech : 
peine capitale pour 
l'un des accusés
©

Verdict

Attentat de Marrakech : peine capitale pour l'un des accusés

Le procès de l'attentat du 28 avril où avaient péri 8 Français s'est également conclu par une condamnation à perpétuité et d'autres peines plus légères.

Le principal accusé dans le procès de l'attentat de Marrakech du 28 avril a été condamné à mort au Maroc. Adel Osmani a été accusé d'avoir posé deux bombes au café Argana, un lieu touristique de Marrakech. L'explosion avait fait 17 morts dont 8 Français. Au total, parmi les 8 autres accusés, quatre ont été condamnés à quatre ans de prison, trois à deux ans de prison et un à la peine à perpétuité.

Les peines de quelques années de prison ont suscité l'indignation des familles de victimes, tandis que le Parquet marocain a fait appel des peines les plus légères.

Selon les témoins, Adel Osmani se serait déguisé en touriste pour déposer les bombes ensuite activées à distances. Il a reconnu les faits puis s'est rétracté ensuite après sa déclaration. Il a dénoncé une affaire "sans fondements". Mais les autorités marocaines l'accusent d'être lié à al Qaïda, une accusation qu'il rejette également.

Bien qu'il ait été condamné à mort, Adel Osmani ne sera pas exécuté puisque la peine capitale n'est plus appliquée au Maroc depuis 1992. Et la nouvelle constitution de juillet 2011 prévoit sa suppression de facto.

Lu sur TF1.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !