Attentat déjoué à Montpellier : l’adolescente "regrette" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Attentat déjoué à Montpellier : l’adolescente "regrette"
©Reuters

Remords

Attentat déjoué à Montpellier : l’adolescente "regrette"

Une semaine après l'arrestation de trois personnes à Montpellier, soupçonnées de préparer un attentat imminent, l'avocat de Sarah affirme qu'elle a demandé pardon.

Sarah, l'une des membres de la cellule terroriste arrêtée vendredi dernier pour projet d’attentat sur le sol français, exprime aujourd'hui des regrets d'après son avocat, rapporte France Bleu Hérault. Le groupe détenait de fabriquer des explosifs et s'apprêtait à frapper, selon les autorités. Âgée de 16 ans, l’adolescente est la plus jeune du trio actuellement mis en examen. Elle en est aussi la seule femme. Compagne de l'un des suspects, Thomas, 20 ans, elle est accusée d'association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle, ainsi que de fabrication et détention d'explosifs en bande organisée.

Selon son avocat, la jeune fille éprouverait des remords. "Sarah a dit qu'elle a été égoïste, qu'elle regrettait et qu'elle demandait pardon", explique Frank Berton. Elle s'est convertie à l'Islam à l'adolescence après le divorce de ses parents, sans croire cependant aux idées extrémistes de Daech, plaide encore la défense. C’est son petit ami, Thomas, qu’elle a rencontré sur Internet et dont elle est tombée amoureuse qui "lui a demandé de faire allégeance à Daech". "C'était une condition du mariage" affirme l’avocat de Sarah. Même si elle était en désaccord avec les projets d'attentat, elle n’a pas dissuadé son compagnon de cette idée, de peur de le perdre. "Elle est allée à trois reprises sur le site Stop-djihadisme", précise-t-il. Actuellement en prison dans le sud de la France, elle serait déjà en cours de déradicalisation.

>>> A lire aussi : Après le Louvre, Montpellier : ce que nous indique les attentats déjoués sur l’état du risque terroriste en France 

Lu sur France Bleu Hérault

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !