Attentat de Charlie Hebdo: la police diffuse le portrait de deux suspects et lance un appel national | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Attentat de Charlie Hebdo: la police diffuse le portrait de deux suspects et lance un appel national
©

La traque

Attentat de Charlie Hebdo: la police diffuse le portrait de deux suspects et lance un appel national

Un troisième suspect s'est présenté à un commissariat de Charleville-Mézières et a été placé en garde à vue.

L'enquête progresse. Une gigantesque traque policière a été mise en place afin de retrouver Chérif et Said Kouachi, les deux frères suspectés d'avoir perpétré l’attaque chez Charlie Hebdo, qui a fait 12 morts et plusieurs blessés graves, ce mercredi 7 janvier. Chérif et Said Kouachi, sont âgées de 32 et 34 ans. La police prévient qu'ils sont "susceptibles d’être armés et dangereux" et "font l’objet de mandats de recherche". Les forces de l’ordre ont lancé un appel national : "Toute personne détenant des informations" sur les suspects est invitée à joindre le numéro vert 0805.02.17 .17.

Le cadet, Chérif Kouachi, est un jihadiste bien connu des services antiterroristes français. Il avait déjà été condamné en 2008  pour avoir participé à"la filière des Buttes-Chaumont", qui visait, sous l’autorité de "l’émir" Farid Benyettou, à envoyer des jihadistes rejoindre en Irak les rangs de la branche irakienne d’Al-Qaïda. Jugé, il avait été condamné à une peine de trois ans de prison, dont 18 mois avec sursis.

Mercredi tard dans la soirée, les autorités ont placé en garde en vue Hamyd Mourad. Âgé de 18 ans, ce dernier, affirmant avoir vu soin nom circulé dans les médias et les réseaux sociaux, s'est rendu de lui-même dans un commissariat de Charleville-Mézières. La police n'a pour le moment retenu aucune charge contre lui, souhaitant procéder à des "vérifications". Selon différentes sources, il serait l'époux de la sœur d'un des suspects. Les enquêteurs s'interrogent sur son rôle précis, il pourrait avoir été "le logisticien du groupe.

La police a également affirmé que "plusieurs gardes à vue" étaient en cours "dans l'entourage" de Chérif et Saïd Kouachi.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !