Attaque au couteau à la gare Saint-Charles à Marseille : deux femmes tuées | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Attaque au couteau à la gare Saint-Charles à Marseille : deux femmes tuées
©Reuters

Danger

Attaque au couteau à la gare Saint-Charles à Marseille : deux femmes tuées

L'assaillant a été abattu par des militaires de la force Sentinelle.

Mise à jour, 18h15 : Réaction d'Emmanuel Macron

"Profondément indigné par cet acte barbare, en peine avec les familles et les proches des victimes de Marseille. Je salue les militaires de Sentinelle et les policiers qui ont réagi avec sang froid et efficacité", a écrit le président de la République sur Twitter.

Mise à jour, 17h15 : Le Premier ministre a réagi à l'attaque, sur Twitter.

Mise à jour, 16 h : Le parquet antiterroriste est saisi de l'enquête.

Mise à jour, 15h16 : Selon le Figaro, les autorités évoquent une "attaque terroriste".  L'assaillant aurait crié "Allah akbar" au moment des faits.

Une attaque au couteau a eu lieu aujourd'hui à la gare Saint-Charles à Marseille. Un homme a été abattu après avoir attaqué des passants au couteau, a communiqué le parquet ce dimanche. Il y a moins deux morts selon la préfecture et l'assaillant a été abattu par des membres de la force Sentinelle.

"Deux victimes sont décédées par arme blanche", a déclaré à l'AFP le préfet de police Olivier de Mazières.

La police nationale des Bouches-du-Rhône a confirmé sur Twitter qu'une intervention était en cours et que le secteur était à éviter. Des témoins sur Twitter évoquent des tirs et un mouvement de panique.  

La mairie de Marseille rend hommage aux soldats de Sentinelle "à l'heure où le nombre de victimes aurait pû être plus élevé", selon Caroline Pozmentier, adjointe à la sécurité de la ville.

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a annoncé qu'il se rendra sur les lieux.

Plus d'informations à venir

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !