Assises de la fiscalité : Pierre Moscovici a promis des mesures concrètes dès le projet de loi de finances 2015 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Assises de la fiscalité : Pierre Moscovici  a promis des mesures concrètes dès le projet de loi de finances 2015
©

Promesses

Assises de la fiscalité : Pierre Moscovici a promis des mesures concrètes dès le projet de loi de finances 2015

Le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, a déclaré qu'une des pistes à l'étude était de supprimer certaines taxes qui rapportent peu à l'Etat.

"L'objectif est qu'il y ait à la fois une projection sur le quinquennat mais aussi des premières mesures concrètes dès le projet de loi de finances 2015", a déclaré Pierre Moscovici, le ministre de l’Economie, à la sortie de des Assises de la fiscalité des entreprises, lancées ce mercredi à Matignon. "Il y a des choses à changer, je pense à l'impôt sur les sociétés" qu'il faut harmoniser avec les partenaires européens de la France comme l'Allemagne, a précisé le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

L'exécutif envisage de baisser le taux de l'impôt sur les sociétés, aujourd'hui de 33,33%, et d'en élargir l'assiette, a expliqué une source gouvernementale. Le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, a ajouté qu'une des pistes à l'étude était de supprimer certaines taxes qui rapportent peu à l'Etat. "Il y en a 150, une cinquantaine ont un rendement très faibles, certaines coûtent plus cher qu'elles ne rapportent", a-t-il dit.

Le chantier de la fiscalité des entreprises fait partie du "pacte de responsabilité" proposé par François Hollande aux entreprises. Le président de la République a promis de baisser les prélèvements sur ces dernières en échange d'une hausse des embauches et de l'investissement.

Pour le patronat, ces Assises doivent surtout déboucher le plus rapidement possible sur des baisses d'impôts. "Cet exercice de la fiscalité, pour nous Medef, c'est surtout la baisse de la fiscalité des entreprises", a déclaré le président de l'organisation patronale, Pierre Gattaz.

Lu sur Yahoo!

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !