Assassinat d'Hélène Pastor : son gendre revient sur ses aveux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Assassinat d'Hélène Pastor : son gendre revient sur ses aveux
©

Coup de théâtre

Assassinat d'Hélène Pastor : son gendre revient sur ses aveux

Wojciech Janowski assure qu'"il avait mal apprécié la portée des termes employés par les services de police, qu'il parlait le français, mais qu'il ne comprenait pas toutes les nuances de notre langue".

Retournement de situation. L'homme d'affaires polonais Wojciech Janowski, accusé du meurtre de sa belle-mère, la milliardaire monégasque Hélène Pastor, est revenu mercredi soir sur ses dépositions face au juge des libertés et de la détention, a annoncé son avocat, Me Erick Campana. Le compagnon de Sylvia Pastor "conteste être le commanditaire" de l'assassinat. En tant que principal suspect de cette affaire, il a été placé en détention provisoire à l'issue d'une audience contradictoire. Il a expliqué qu'"il avait mal apprécié la portée des termes employés par les services de police, qu'il parlait le français, mais qu'il ne comprenait pas toutes les nuances de notre langue".

Jeudi 26 juin, le sexagénaire avait pourtant reconnu les faits. Il aurait versé 200 000 euros pour ce crime, ainsi que cadeaux d’une valeur d’environ 50 000 euros. Me Campana va donc demander la nullité de la garde à vue de son client devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel. En effet, selon lui, il n'aurait bénéficié "ni de la présence d'un avocat, ni de celle d'un traducteur" durant les 96 heures de cette garde à vue. A sa demande, Wojciech Janowski avait réclamé vendredi 27 juin au soir, lors de sa comparution devant le juge d'instruction, une audience contradictoire devant le Juge des Libertés et de la Détention. L' audience en question a donc eu lieu mercredi 2 juillet dans l’après-midi.

"Sans surprise, il a été maintenu sous mandat de dépôt pour une durée d'une année", ainsi, "dans une année au grand maximum, le juge des libertés et de la détention va se repencher sur son cas", a déclaré l'avocat. En attendant, Wojciech Janowski est détenu à la prison des Baumettes en "isolement total". S’il est en bonne santé physique, il "ne va pas bien du tout", a assuré Me Campana .

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !