Arnaud Montebourg critique François Hollande : "Aujourd'hui, l'économie française fait fausse route" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Arnaud Montebourg a critiqué François Hollande mais aussi Manuel Valls
Arnaud Montebourg a critiqué François Hollande mais aussi Manuel Valls
©Reuters

Pas tendre

Arnaud Montebourg critique François Hollande : "Aujourd'hui, l'économie française fait fausse route"

Sur BFMTV ce mardi matin, l'ancien ministre a estimé que la "spirale de l'austérité" ne permet pas de sortir de la crise.

Arnaud Montebourg a réaffirmé ses désaccords avec François Hollande et Manuel Valls ce mardi matin sur BFMTV. Débarqué du gouvernement depuis plus d'un mois, l'ancien ministre a critiqué l'exécutif estimant que la politique économique menée n'est pas la bonne. "J'ai demandé dès juin,puis en juillet et en août une remise à plat de notre politique économique dans la collégialité des débats du Conseil des ministres. La tension sur l'austérité a commencé à ce moment là. Aujourd'hui, l'économie française fait fausse route. (...) Nous ne menons pas la bonne politique" a-t-il d'abord indiqué. 

Puis Arnaud Montebourg a évoqué son départ du gouvernement. "C'est un divorce à l'amiable avec Manuel Valls. Il a toute mon amitié et mon estime" a-t-il lancé avant... de le critiquer. Pour lui, la "spirale de l'austérité" ne permet pas de sortir de la crise. "Bruxelles est en train de couler l'Europe et nous ne devons pas nous laisser faire. (...) L'économie est à l'arrêt et le chômage persiste (...) Oui je pense que François Hollande et Manuel Valls conduisent la France à l'abîme économique" a-t-il soutenu.

Puis Jean-Jacques Bourdin a posé une question assez embarrassante à son invité : "Voteriez-vous pour François Hollande aujourd'hui ?" Réponse de Montebourg : "Ecoutez, je n'en suis pas là, je ne peux pas vous répondre". Quant à ses ambitions personnelles, l'ancien ministre est resté vague. "On en reparle en 2016. (...) Oui, j'envisage de me présenter une nouvelle fois à l'élection présidentielle. Quand ? Comment ? Laquelle ? C'est prématuré" a-t-il indiqué.

Pour le moment, Arnaud Montebourg a confirmé qu'il allait prendre du recul. "Je vais devenir entrepreneur dans le privé. Je quitte la politique comme professionnel mais pas l'action politique" a-t-il conclu.

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !