Areva en difficulté : le groupe annonce la suppression de 3000 à 4000 emplois en France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Areva en difficulté : le groupe annonce la suppression de 3000 à 4000 emplois en France
©

En panne

Areva en difficulté : le groupe annonce la suppression de 3000 à 4000 emplois en France

L'entreprise a accusé une perte nette de près de 5 milliards d'euros l'an dernier.

Areva est en difficulté. Le groupe spécialiste du nucléaire a d'ailleurs annoncé une très forte réduction de ses frais de personnel en France. "Areva vise une réduction de ses frais de personnel de l'ordre de 15% en France et de 18% au total au niveau mondial" a fait savoir le groupe précisant aussitôt que "l'impact précis en termes d'emploi fera l'objet de discussions avec les organisations syndicales". De leur côte,  les syndicats affirment ces difficultés pourraient se traduire par "3 000 à 4 000" suppressions de poste en France. Ces chiffres ont été rapidement confirmé par le groupe dans la matinée de jeudi.

Le groupe emploie actuellement 45 000 personnes dans le monde, dont environ 30 000 en France. Ce jeudi matin, une réunion se tient avec les syndicats. Le groupe entend ouvrir une première étape de négociations jusqu'en juin pour "structurer le dialogue social et la gestion de l'emploi et des compétences en 2015, 2016 et 2017".

Areva a accusé une perte nette de près de 5 milliards d'euros l'an dernier. Un plan d'économies de 1 milliard d'euros d'ici à 2017 a été décidé. Si le groupe licencie, il s'agira d'une grande première en France. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !