Apple France : le fisc décortique les 7 millions d'euros payés pour un chiffre d'affaires de 52,4 millions en 2014 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Apple France : le fisc décortique les 7 millions d'euros payés pour un chiffre d'affaires de 52,4 millions en 2014
©Reuters

Pomme véreuse ?

Apple France : le fisc décortique les 7 millions d'euros payés pour un chiffre d'affaires de 52,4 millions en 2014

Après l'Italie et l'Australie, la marque à la pomme fait de nouveau l'objet d'une enquête.

Alors que l'Apple Watch se vend comme des petits pains (près de 1 million de précommandes, en 24 heures aux États-Unis), Apple France est dans de sales draps. En effet, l'entrepise fait l'objet d'une enquêt du fisc français. L'administration étudie les exercices 2001 et 2013. L'information a filtré sur le site d eL'Expansion car le ministère de sFinances, lui, est tenu au secret fiscal. Début avril, Apple France a fourni un document au tribunal de commerce où il explique :  "En mars 2014, Apple France a été notifié d'une ouverture d'un contrôle fiscal concernant les exercices 2011, 2012 et 2013. Le contrôle fiscal est en cours".

D'après les informations de L'Express,  la filiale hexagonale d'Apple, qui déclare 168 salariés, n'a payé que 7 millions d'euros d'impôts sur les sociétés pour un chiffre d'affaires de 52,4 millions pour l'exercice 2014. Des montants déclarés très faibles au regard du chiffre d'affaires d'un groupe qui réalise des ventes de 38,6 milliards uniquement en Europe.

La France n'est pas le premier pays a s'interroger sur les méthodes de la marque à la pomme. En effet, l'Italie et l'Australie ont ainsi déjà mené des investigations sur les impôts déclarés de la firme américaine. L'enquête transalpine a pris fin le 29 mars et conclut que Apple a inscrit dans les comptes de sa filiale irlandaise (Apple Sales International) des profits réalisés en Italie. L'entreprise aurait donc abaissé sa base de bénéfice imposable et a économisé un peu moins de 900 millions d'euros (951 millions de francs) sur la période 2008-2013. 

L'Apple Watch pourrait peut-être remettre la firme américaine à l'heure de la justice française...
Lu sur Lexpress

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !