Apologie d'acte de terrorisme : Ahmed, huit ans, convoqué au commissariat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Apologie d'acte de terrorisme : Ahmed, huit ans, convoqué au commissariat
©

Imbroglio

Apologie d'acte de terrorisme : Ahmed, huit ans, convoqué au commissariat

Le jeune garçon, originaire de Nice, aurait affirmé "je ne suis pas Charlie, je suis avec les terroristes."

Ahmed est en CE2. Il est aussi passé au commissariat de Nice, en audition libre, pour "Apologie d'acte de terrorisme". Interrogé par son professeur sur les attentats contre Charlie Hebdo, il aurait affirmé "ne pas être Charlie" et être "avec les terroristes," explique le Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF). Le garçon n'a pas non plus respecté la minute de silence et a séché un petit événement de solidarité dans son école primaire. Comme de nombreux directeurs d'écoles, celui de l'établissement d'Ahmed a décidé de signaler à la police le comportement de l'enfant. "On a convoqué l'enfant et son père pour essayer de comprendre comment un garçon de 8 ans peut être amené à tenir des propos aussi radicaux" précise le commissaire Authier, joint par l'AFP. Aucune plainte n'a d'ailleurs été déposé, explique la police, contrairement à ce que déclare l'avocat de la famille.

Après 30 minutes d'audition du jeune garçon, c'est le père qui a été entendu. "Visiblement, l'enfant ne comprend pas ce qu'il a dit. On ne sait pas où il est allé chercher ses propos", affirme le directeur départemental de la sécurité publique, toujours à l'AFP. Une guerre des mots s'est depuis déclenchée entre l'administration et la famille, par la voix de son avocat, Sefen Guez Guez.

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !