Anne Hidalgo met en demeure le patron du PS, il doit la soutenir totalement si elle est candidate à l'élection présidentielle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Anne Hidalgo
Anne Hidalgo
©LOIC VENANCE / AFP

Ultimatum

Anne Hidalgo met en demeure le patron du PS, il doit la soutenir totalement si elle est candidate à l'élection présidentielle

Lors d'un déjeuner Hidalgo aurait recadré Olivier Faure, le patron du PS

Mercredi 9 juin, Olivier Faure était invité à déjeuner à l’Hôtel de Ville par Anne Hidalgo et sa garde rapprochée, mais ce ne fut pas très agréable selon Le Monde.

Anne Hidalgo a reproché à Olivier Faure de vouloir dissoudre le PS dans une hypothétique union avec les Verts à la présidentielle, de propager l’idée que le parti doit s’éclipser derrière un autre candidat. Si elle décide d’y aller, il doit la soutenir sans réserves, prévient-elle raconte Le Monde.

Selon les convives, le patron du PS n’a pas trop eu son mot à dire. Selon les convives, le patron du PS n’a pas trop eu son mot à dire. La maire de Paris n’a pas usé de la menace, même voilée, de soutenir Hélène Geoffroy, opposante déclarée au premier secrétaire lors du prochain congrès du PS, les 18 et 19 septembre à Villeurbanne (Rhône), mais l’explication de texte fut suffisamment explicite ajoute Le Monde

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !