UE : Merkel critique les vacances des pays du Sud | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
UE : Merkel critique 
les vacances des pays du Sud
©

Club Med

UE : Merkel critique les vacances des pays du Sud

La Chancelière s'en est prise aux salariés espagnols, grecs et portugais qui travailleraient moins que les Allemands et partiraient plus tôt en retraite.

"Nous ne pouvons pas avoir une monnaie commune et certains avoir plein de vacances et d'autres très peu, à la longue cela ne va pas".

C'est en ces termes peu amènes que la Chancelière allemande a critiqué les pays du Sud de l'Europe (Grèce, Espagne, Portugal...) pour la quantité supposée des congés de leurs salariés et pour leur âge de départ à la retraite, plus précoce qu'en Allemagne. "Il faudrait que dans des pays comme la Grèce, l'Espagne, le Portugal, on ne parte pas à la retraite plus tôt qu'en Allemagne, que tous fassent un peu les mêmes efforts, c'est important", a t-elle déclaré.

Angela Merkel répond ainsi à certaines attentes de son électorat avec, en ligne de mire, les élections de 2013. L'opinion publique allemande est en effet de plus en plus hostile aux multiples plans de sauvetage de l'UE au profit des pays en difficulté. Les socialistes allemands, de leur côté, reprochent à la Chancelière d'"attiser un sentiment anti-européen".

Daniel Cohn-Bendit parle, lui, de "préjugés" et de "clichés", ce en quoi il n'a pas complètement tord. Les Allemands disposent de 30 jours de congés annuels (un record en Europe), mais l'âge légal de départ à la retraite a été récemment porté à 67 ans (contre 65 ans dans les pays visés par Angela Merkel).

Lu sur L'Expansion

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !