Angela Merkel : l'ancien chancelier Helmut Kohl règle ses comptes avec sa protégée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Angela Merkel : l'ancien chancelier Helmut Kohl la critique violemment dans un témoignage
Angela Merkel : l'ancien chancelier Helmut Kohl la critique violemment dans un témoignage
©Reuters

Héritages

Angela Merkel : l'ancien chancelier Helmut Kohl règle ses comptes avec sa protégée

Celui qui a dirigé le pays tout juste réunifié a enregistré, avec son biographe d'alors, des centaines d'heures acerbes sur l'Histoire en général – et l'Allemagne en particulier.

Helmut Kohl, ces dernières années, est resté en retrait de la vie politique allemande, affaibli par un accident vasculaire cérébral en 2009. Mais avant cela, avec son biographe d'alors Heribert Schwan, il avait enregistré des centaines d'heures d'analyses, confessions et autres piques acerbes devant servir, à l'origine, à la publication de monumentales "Mémoires".

Ces confessions n'auraient jamais dû être publiées, selon la volonté de l'ancien chancelier de l'Allemagne réunifiée : Kohl a congédié Schwan suite à la dégradation de son état de santé. Mais ce dernier a tout de même décidé de faire un livre sur la base de ces enregistrements, aidé par un autre auteur nommé Tilman Jens : le livre sort ce mardi en Allemagne. "Vermächtnis: die Kohl-Protokolle", présenté notamment dans le "Spiegel", ne laisse personne indifférent dans le pays.

Angela Merkel, qui fut un temps la protégée de l'homme fort du parti chrétien-démocrate (et même sa ministre des Femmes et de la Jeunesse dans le cabinet Kohl IV, puis de l'environnement dans Kohl V), n'est ainsi pas épargnée par celui qui fut donc son mentor. Il faut préciser préalablement qu'en 2000, alors qu'elle vient de prendre la tête du parti, elle a été parmi les premières à se désolidariser de Kohl alors que celui-ci était au coeur d'une sombre affaire de financement occulte au sein de la CDU.

"Elle n'a pas d'idées" pour les thématiques européennes, regrette l'ancien chancelier ; "elle n'a pas d'intuition" sur tout ce qui relève du national, poursuit-il. Mais Kohl n'hésite pas non plus à s'en prendre à elle à titre personnel : "Elle ne savait pas manger correctement avec un couteau et une fourchette" a-t-il même balancé dans un enregistrement daté du début des années 2000. "Elle traînaillait lors des dîners d'Etat, si bien que j'ai dû plusieurs fois la rappeler à l'ordre".

Angela Merkel n'est toutefois pas la seule cible des piques acérées, voire franchement désabusées, d'Helmut Kohl. Son ami supposé Mikhaïl Gorbatchev, l'homme de la "perestroïka", est ainsi décrit comme un héros de la fin du communisme... totalement involontaire. "Gorbatchev a réalisé que tout était perdu, que le communisme ne pouvait pas survivre", a confié Kohl à Schwan. "Mais il voulait sauver le communisme, donc il devait le réformer : c'est ainsi qu'est arrivée la perestroïka". Ce livre "non-autorisé" est, au fond, à l'image de la place de Kohl dans la société et l'héritage allemands : un homme de premier envergure historique, reconnu comme tel, mais contesté par la suite. A 84 ans, l'Allemagne n'a toujours pas tourné la page Kohl.

Vu sur der Spiegel

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !