Alzheimer : le grand défi sanitaire du siècle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
7 millions d'Européens sont touchés par la maladie d'Alzheimer.
7 millions d'Européens sont touchés par la maladie d'Alzheimer.
©DR

Journée mondiale

Alzheimer : le grand défi sanitaire du siècle

La 20e édition de la Journée mondiale de lutte contre la maladie d'Alzheimer se déroule ce samedi. Cette pathologie touche 35 millions de personnes dans le monde, dont plus de 850 000 en France.

Le 21 septembre, c'est la Journée mondiale de lutte contre la maladie d'Alzheimer, une pathologie dont souffrent 35 millions de personnes à travers le monde. Parmi eux, 7 millions d'Européens, dont 850 000 Français. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de malades devrait doubler d'ici 2030 et plus que tripler d'ici 2050 (pour atteindre les 115,4 millions), rapporte l'AFP.

La maladie est caractérisée par des "plaques" séniles ou dépôts de peptides bêta-amyloïdes ainsi que par une dégénérescence neurofibrillaire, liée à la protéine tau anormale ("phosphorylée") qui s'accumule dans les neurones et propage leur destruction.

A ce jour, il n'existe pas de médicaments capables de stopper ou de ralentir son évolution. "La recherche ne va pas assez vite et les modèles animaux sont imparfaits", concède le Pr Philippe Amouyel, directeur de la Fondation nationale Alzheimer. Ce qui peut donner "des résultats remarquables chez la souris peut s’avérer médiocre et décevant chez l'homme", note le Pr Charles Duykaerts (Institut du cerveau-ICM) en évoquant les premiers essais de vaccination.

Selon lui, pour stopper l'engrenage fatal - "une chance sur cinq d'être touché à plus de 80 ans - il faudrait sans doute intervenir bien avant l'apparition des symptômes". Cela suppose de pouvoir diagnostiquer très précocement le risque d'Alzheimer, quasiment dix ans avant les premières manifestations cliniques de la maladie.

La maladie d'Alzheimer expliquée en 3 minutes :


Lu sur Le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !