Alstom : “nous avons un accord avec Bouygues“, annonce Arnaud Montebourg | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Alstom : “nous avons un accord avec Bouygues“, annonce Arnaud Montebourg
©

Ca se précise

Alstom : “nous avons un accord avec Bouygues“, annonce Arnaud Montebourg

Invité sur le plateau de 20h de France 2 ce dimanche, le ministre de l’économie a officialisé l’entrée de l’Etat à hauteur de 20% dans le capital d’Alstom.

Après plusieurs semaines de longues négociations, le gouvernement a enfin trouvé un compromis. L’Agence des participations de l’Etat a signé un accord avec Bouygues afin que l’Etat puisse entrer au conseil d’administration d’Alstom dès que l’alliance avec le géant américain General Electric sera mise en place.

"Nous avons une option d’achat“, a indiqué Arnaud Montebourg. Cette option d’achat pourra être exercée sur une période de 20 mois une fois que l’alliance entre GE et la société française sera complètement finalisée. Autrement dit, l’Etat s’est donné deux ans pour rentrer à 20% dans le capital d’Alstom et de devenir le principal actionnaire.

Le ministre de l’économie a précisé que l’Etat rachèterait à Bouygues ses actions dans Alstom quand "le moment sera opportun", c’est à dire "quand les prix seront les plus bas possibles, car nous ne souhaitons pas dépenser inconsidérément le patrimoine des Français. Il faut savoir que l’Etat dispose de 70 participations pour un portefeuille de 110 milliards". Arnaud Montebourg ajoute que cette option ne coutera rien au contribuable. "Ca peut même rapporter car nous allons vendre certaines participations pour investir dans Alstom", a-t-il expliqué.  

D’ici deux ans, Bouygues va donc prêter une partie de ses titres au gouvernement afin qu’il détienne 20% des droits de vote au sein d’Alstom et puisse rapidement exercer son pouvoir au sein de l’entreprise. "De manière à assurer la pérennité de l’Alliance entre GE et Alstom, finalement nous avons gagné la bataille industrielle de l’alliance", s'est félicité le ministre. 

lu sur francetvinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !