Alstom : l'Etat "n'a pas de préférence" entre les offres de reprise et souhaite qu'elles "s'améliorent" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Arnaud Montebourg présent ce jour à l'Elysée pour la réunion sur Alstom
Arnaud Montebourg présent ce jour à l'Elysée pour la réunion sur Alstom
©Reuters

ça continue

Alstom : l'Etat "n'a pas de préférence" entre les offres de reprise et souhaite qu'elles "s'améliorent"

François Hollande, Manuel Valls et Arnaud Montebourg se réunissaient à l'Elysée ce jeudi matin.

La situation est toujours incertaine pour Alstom. Le temps passe et aucune offre de reprise n'a encore été acceptée. François Hollande et le gouvernement sont des plus attentifs à ce dossier sensible. Preuve en est ce jeudi avec une nouvelle réunion en présence du chef de l'Etat, de Manuel Valls et d'Arnaud Montebourg. Après l'entrevue qui a duré 45 minutes environ, l'Elysée a rendu compte des remarques échangées. L'Etat "n'a pas de préférence" entre les offres de reprise et souhaite qu'elles "s'améliorent" explique le communiqué.

"Aujourd'hui, il y a une offre qui est connue et déposée qui est l'offre de General Electric et une offre qui devrait être confirmée dans les prochains jours qui est celle de Mitsubishi associé à Siemens. (...) Nous avons des exigences qui sont l'emploi, le maintien de l'activité en France, l'indépendance énergétique. C'est à cette aune-là que nous regarderons les choses" peut-on encore lire.

L'Elysée rappelle l'objectif de l'exécutif dans ce dossier : "aider à ce que les propositions s'améliorent pour servir au mieux ces différents objectifs". Une nouvelle réunion dans le même format se tiendra à l'Elysée "la semaine prochaine".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !