Alors qu’il n’est pas encore officiellement candidat, Emmanuel Macron a déjà récolté ses 500 parrainages | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Emmanuel Macron a obtenu et dépassé les 500 parrainages d'élus locaux et nationaux requis pour se présenter à l'élection présidentielle de 2022.
Emmanuel Macron a obtenu et dépassé les 500 parrainages d'élus locaux et nationaux requis pour se présenter à l'élection présidentielle de 2022.
©GONZALO FUENTES / POOL / AFP

Réélection

Alors qu’il n’est pas encore officiellement candidat, Emmanuel Macron a déjà récolté ses 500 parrainages

Avec 529 signatures, le président sortant est désormais en mesure de se représenter, selon le dernier décompte publié par le Conseil constitutionnel ce jeudi.

Selon le nouveau bilan publié ce jeudi soir par le Conseil constitutionnel, Emmanuel Macron a obtenu et dépassé les 500 parrainages d'élus locaux et nationaux requis pour se présenter à l'élection présidentielle. Il récolte actuellement 529 signatures. Lors de la précédente vague, ce mardi, le chef de l'Etat avait récolté 105 signatures, ce qui le plaçait déjà en tête, loin devant ses futurs opposants.

Selon les nouveaux chiffres de ce jeudi, Marine Le Pen a récolté seulement 35 parrainages, Eric Zemmour 58, Nicolas Dupont-Aignan 77, Yannick Jadot 80, Jean-Luc Mélenchon 100, Nathalie Arthaud 138, Anne Hidalgo 266, Valérie Pécresse 324. Christiane Taubira est en difficulté avec 8 parrainages validés. 

Les candidats ont jusqu’au 4 mars pour récolter les 500 parrainages. 

Reste donc à savoir quand Emmanuel Macron annoncera-t-il officiellement sa décision de briguer un second mandat ?

Emmanuel Macron a toutefois tenu à s’exprimer cette semaine sur cette question, à l’occasion d’un entretien à La Voix du Nord :

« J'ai d'abord l'obsession que la phase aiguë de l'épidémie et le pic de la crise géopolitique actuelle soient derrière nous ».

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !