Alliance MoDem-UDI : François Bayrou la vante auprès de son parti | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
François Bayrou se dit favorable à un rapprochement avec Jean-Louis Borlooo
François Bayrou se dit favorable à un rapprochement avec Jean-Louis Borlooo
©Reuters

Favorable

Alliance MoDem-UDI : François Bayrou la vante auprès de son parti

Le président du MoDem a expliqué samedi au cours de l'université de rentrée du parti centriste que le rassemblement avec Jean-Louis Borloo ne suscitait pas de "réticences".

C'est dans l'air depuis quelques semaines. Cela devient de plus en plus concret. Une alliance entre le MoDem de François Bayrou et l'UDI de Jean-Louis Borloo devrait très prochainement être finalisée. En tout cas, ce samedi, lors de l'université de rentrée de son parti, à Guidel, dans le Morbihan, l'ancien député béarnais ne s'y est pas opposé et a cherché à le vendre à ses troupes. François Bayrou a en effet expliqué que le rassemblement avec Jean-Louis Borloo ne suscitait pas de "réticences".

Ce conseil national, ouvert aux adhérents, a été "chaleureux", "respectueux" et "amical". Preuve en est, "personne n'a quitté la salle" pendant les quatre heures de réunion, a souligné auprès de l'AFP le vice-président du MoDem, Robert Rochefort. Celui-ci a résumé les questions qui taraudent les adhérents : "Est-ce que ce rapprochement est compatible avec la stratégie aux municipales ? Est-ce que cela va être facile de s'entendre avec des gens avec qui on s'est fâché hier ? Et est-ce qu'on est en train de perdre notre âme en faisant un virage à droite ?" a-t-il ajouté. 

"Dans la vie, il y a des moments où l'on est au pied du mur du changement", a poursuivi François Bayrou, se défendant d'avoir la présidentielle "dans le viseur". Il a expliqué à la presse qu'il avait des contacts fréquents au téléphone avec Jean-Louis Borloo ces derniers jours et a assuré qu'il n'y avait aucun risque d'"animosité" entre eux malgré les dix années de rupture qu'ils ont connues. "Je ne veux pas qu'il y ait un climat de concurrence", a-t-il conclu. Une officialisation de cette union des centres ne devrait pas tarder à être annoncée. 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !