Allemagne : les manifestations contre "l'islamisation" du pays prennent de plus en plus d’ampleur | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Allemagne : les manifestations contre "l'islamisation" du pays prennent de plus en plus d’ampleur
©

Colère

Allemagne : les manifestations contre "l'islamisation" du pays prennent de plus en plus d’ampleur

Le mouvement Pegida, lancé en octobre par un habitant de Dresde, a réuni des milliers de protestataires en Allemagne, lundi 8 décembre.

Un nouveau type de manifestations anti-immigration se répand en Allemagne, où des milliers de personnes descendent dans la rue tous les lundis pour protester contre ce qu'ils appellent "l'islamisation" grandissante dans le pays. Lundi 8 décembre, près de 8 000 Allemands ont manifesté à Dresde, la capitale de l'Etat-région de Saxe, autrefois en RDA. Ils disent vouloir préserver la culture judéo-chrétienne occidentale. Ces protestations arrivent alors que l'OCDE vient de révéler que l'Allemagne était devenue en 2012 la principale destination d'immigration en Europe, et la deuxième derrière les Etats-Unis, accueillant cette année-là 400 000 personnes.

Si le gouvernement d'Angela Merkel assure qu'il s'opposera à toute tentative de David Cameron de réguler les mouvements migratoires au sein de l'UE, le débat allemand sur l'immigration se concentre sur l'immigration venant hors de l'Europe, chez les musulmans en particulier. Ainsi donc hier, des milliers de personnes ont défié le froid pour rejoindre la marche hebdomadaire du lundi (comme en ex-RDA) des "Européens patriotes contre l'islamisation de l'occident" (Pegida, selon l'abréviation allemande)n lancée en octobre par un habitant de Dresde, Lutz Bachmann. Contrairement au "Hooligans" de l'extrême-droite allemande, les sympathisants de Pegida se veulent pacifistes.

Pour protester contre ces mobilisations, les Eglises chrétiennes, le centre islamique local, la communauté juive ainsi que des associations étudiantes, entre autres, avaient appelé à la contre-manifestation. Un milier de militants se proclamant anti-facistes ont donc défilé lundi à Dresde et dans d'autres villes.

#Allemagne À Dresde, "antifascistes" et "anti-immigration" sur le pied de guerre http://t.co/vuRKXrS6H3 #obs pic.twitter.com/MgUhSzGJC3

A Düsseldorf, la capitale du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, où pas moins de 1 300 policiers étaient mobilisés, ils étaient deux fois plus nombreux que les protestataires nationalistes, qui n'étaient que 400. 

L'Allemagne, première destination des demandeurs d'asile en Europe, s'attend à recevoir quelque 230 000 demandes d'asile en 2015, a annoncé ce week-end le chef de l'Office fédéral des migrations et des réfugiés. Actuellement, elle en attend 200 000, soit près de 60% de plus que l'an dernier où le chiffre avait déjà augmenté de 64%. 

The Telgraph.Co

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !