Allemagne : la popularité de l'alliance CDU-CSU de Merkel au plus bas depuis 2002 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Allemagne : la popularité de l'alliance CDU-CSU de Merkel au plus bas depuis 2002
©REUTERS/Tobias Schwarz

Dégringolade

Allemagne : la popularité de l'alliance CDU-CSU de Merkel au plus bas depuis 2002

La CDU d'Angela Merkel et son petit partenaire de la CSU n'atteignent plus que 34% d'opinions favorables, selon un sondage publié par le quotidien Bild am Sonntag.

La chancelière allemande voit sa politique d'accueil des réfugiés décriée, surtout depuis les violences à Cologne la nuit du 31 décembre. Cela se ressent dans les sondages : la cote de popularité de l'alliance conservatrice CDU-CSU est tombée au plus bas depuis juillet 2002. 

Dans un sondage publié ce dimanche dans le Bild, la CDU-CSU ne recueille plus que 34% d'opinions favorables, en baisse de deux points. Le Parti social démocrate (qui participe à la grande coalition gauche-droite au pouvoir) recule d'un point à 24%, d'après ce sondage réalisé du 21 au 27 janvier auprès de 1.638 personnes.

A l'inverse, le parti anti-immigration Alternative pour l'Allemagne (AfD) progresse et atteint un record de 12%, en hausse de deux points sur une semaine. Sa présidente, Frauke Petry, a créé la polémtique, ce samedi, en expliquant que "nous avons besoin de contrôles efficaces afin qu'il n'y ait plus autant de demandeurs d'asile non enregistrés qui entrent par l'Autriche" et qu'"au besoin", les forces de police à la frontière "devraient pouvoir faire usage de leur arme à feu, c'est inscrit dans la loi". 

Angela Merkel a de son côté expliqué samedi qu'elle s'attend à ce qu'une majorité des réfugiés rentrent chez eux, une fois la guerre terminée. "Nous nous attendons à ce que, quand la paix sera revenue en Syrie, quand l'organisation État islamique sera vaincue en Irak, ils retournent dans leur pays d'origine, munis du savoir qu'ils auront acquis chez nous", a-t-elle déclaré lors du congrès d'une antenne régionale de la CDU, à Neubrandenburg.

Le ministre de l'Intérieur Thomas de Maizière a, lui, indiqué dans Der Spiegel qu'en janvier, 2.000 migrants en moyenne étaient entrés en Allemagne chaque jour.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !