Allemagne : à 198,9 milliards d'euros, l'excédent commercial atteint un niveau record | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Allemagne : à 198,9 milliards d'euros, l'excédent commercial atteint un niveau record
©

Nette progression

Allemagne : à 198,9 milliards d'euros, l'excédent commercial atteint un niveau record

L'excédent progresse de 4,5 % par rapport à 2012 (189,8 milliards d'euros) et bat donc son précédent record datant de 2007 (195,3 milliards d'euros).

L'économie allemande est en pleine forme. En effet, selon les chiffres publiés ce vendredi par l'Office fédéral des statistiques (Destatis) relayés par Le Monde, l'excédent commercial du pays a atteint l'an dernier son plus haut niveau. Concrètement, cet excédent a progressé l'an dernier à 198,9 milliards d'euros, contre 189,8 milliards en 2012 en données brutes : cela lui permet d'améliorer son précédent record qui datait de 2007 (195,3 milliards d'euros).

Cet excédent est réalisé alors même que les exportations de la première économie européenne ont reculé l'an dernier de 0,2% à 1.093,9 milliards d'euros. En revanche, les importations se sont repliées plus fortement, de 1,2%, à 895 milliards d'euros. La balance des paiements, solde de tous les transferts avec l'étranger, affiche en 2013 un solde positif de 201 milliards d'euros, a détaillé Destatis, soit une hausse par rapport à 2012 (187,2 milliards d'euros).

Selon Le Monde, "les raisons de la très bonne résistance de l'Allemagne au marasme économique européen sont en partie à chercher dans l'intensification de ses relations commerciales avec la Chine". A noter que, en comparaison, la France doit faire face à un déficit commercial de 61,2 milliards comme l'a annoncé vendredi la ministre du Commerce extérieur, Nicole Bricq.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !