Alerte enlèvement : Berenyss, 7 ans et portée disparue en Meurthe-et-Moselle, a été retrouvée saine et sauve | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Alerte enlèvement : Berenyss, 7 ans et portée disparue en Meurthe-et-Moselle, a été retrouvée saine et sauve
©Reuters

Fin heureuse

Alerte enlèvement : Berenyss, 7 ans et portée disparue en Meurthe-et-Moselle, a été retrouvée saine et sauve

Elle a été déposée dans un village à quelques heures en voiture de la maison de ses parents et n'a pas subi de violences.

"On avait bien affaire à un enlèvement". Les mots sont du procureur de Briey, Yves Le Clair. Alors qu'une alerte enlèvement avait été déclenché jeudi en début de soirée à la suite de la disparition de la petite Berenyss en Meurthe-et-Moselle, âgée de 7 ans, la fillette a été retrouvée saine et sauve, aux alentours de 23 heures, a annoncé la gendarmerie. Elle est en "parfaite santé" et "n'a pas subi de violences". La jeune fille a été déposée à Grandpré, dans le nord des Ardennes, à quelques heures en voiture de la maison de ses parents. Depuis ce matin, elle est rentrée au domicile familial, dans le village de Sancy, où elle a été apercue dans les bras de son père. Le maire du village Daniel Matergia a confirmé l'information.

L'identité du kidnappeur ainsi que les motifs de cet enlèvement sont toujours inconnues. Les gendarmes recherchent une Kangoo blanche conduite par un homme d'une quarantaine d'années. Ce dernier a été vue sur les lieux de l'enlèvement de Berenyss à Sancy, jeudi aux alentours de 15 heures. Il est considéré "a minima un témoin". Pour le procureur, c’est "peut-être" le déploiement du dispositif de gendarmerie qui a conduit l’auteur de l’enlèvement à libérer sa victime. "Le dispositif ‘Alerte enlèvement’ a été levé. "Il faudra notamment déterminer ce qui s’est passé pendant huit heures".

Berenyss avait disparu vers 15 heures, jeudi après-midi alors qu'elle faisait du vélo sur la place du village de Sancy, au nord de Metz. Elle était devant le domicile familial lorsqu'elle a échappé à la surveillance de sa mère. Celle-ci s'était lancé à sa recherche mais n'avait pu que retrouver le vélo de de sa fille.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, une centaine de militaires étaient mobilisés pour la retrouver. L'alerte avait également été transmise à la Belgique, au Luxembourg et à l'Allemagne, dont les frontières sont proches.

Lu sur France Tv Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !